// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné..., contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Départements

Actu - Départements - Droit au RSA des personnes en situation de suspension de contrat de travail pour défaut de passe sanitaire : l’ADF souligne les incohérences de l’État

Rédigé par ID CiTé le 03/11/2021



Actu - Départements - Droit au RSA des personnes en situation de suspension de contrat de travail pour défaut de passe sanitaire : l’ADF souligne les incohérences de l’État
Dans leurs échanges réguliers avec les Caisses d’Allocations Familiales, les Départements ont découvert que l’État entend unilatéralement et sans aucune concertation préalable avec eux, ouvrir le bénéfice du RSA aux salariés concernés par une suspension de leur contrat de travail, pour défaut de passe sanitaire.

L’ADF rappelle que le RSA n’est pas une allocation versée sans contrepartie. Il s’agit d’une allocation différentielle faisant l’objet d’un accompagnement du bénéficiaire, formalisé par la signature d’un contrat d’engagements réciproques avec la collectivité. Réservée aux personnes fragiles nécessitant un accompagnement personnalisé avec un objectif d’insertion par l’emploi, elle ne saurait être assimilée à un revenu socle versé sans aucune contrepartie en raison de la volonté individuelle de ne pas se conformer aux obligations sanitaires édictées par l’État.

L’ADF considère, par la voix de son Président, François SAUVADET « qu’avant d’envisager d’ouvrir des droits au RSA, il convient de se pencher sur les droits de ces salariés à prétendre au bénéfice de leurs indemnités chômage. De deux choses l’une, soit l’on part du principe qu’en refusant le protocole sanitaire actuellement en vigueur, ces salariés se sont placés dans une situation qui leur fait perdre tout droit au chômage et il n’y a, par conséquent, aucune raison que cette situation leur ouvre des droits au RSA, soit l’on considère que le refus de se conformer à ces prescriptions qui s’appliquent à certains salariés, mais pas à tous (en sont notamment exemptés les enseignants et les forces de l’ordre) n’emporte pas perte des droits et l’on en tire les conséquences ».

L’ADF s’étonne enfin de l’image donnée par ce bricolage de dernière minute, dans la mesure où cette question s’est posée dès la mise en œuvre du passe sanitaire. En agissant de la sorte, outre l’image d’une nouvelle improvisation, le gouvernement prend le risque de créer deux types de bénéficiaires du RSA : ceux dont l’objectif est de reprendre une activité d’une part et ceux d’autre part qui attendent juste la levée des mesures de restrictions sanitaires, pour reprendre une activité qu’ils n’auraient jamais interrompue sans elles
En conséquence, l’ADF demande au gouvernement de trancher clairement la question politique des mesures d’indemnisations destinées aux personnes dont les contrats de travail sont suspendus, du fait de leur refus de se conformer aux prescriptions sanitaires en vigueur et qui ne relèvent évidemment pas du RSA.

ADF >> 
Communiqué complet

 






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...