// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite

Dès la création de notre société, nous avons souhaité mettre en place des abonnements simples (sans options) et.... d'un coût très abordable au regard des services apportés. D’autre part, nous avons créé une version simplifiée gratuite à laquelle vous êtes inscrit-e.

Ces derniers mois, nous avons constaté une utilisation disproportionnée des informations fournies gratuitement par ID.CiTé, voire une rediffusion illégale (hors CGU)

Notre existence, la qualité de nos contenus éditoriaux et le développement de nouveaux services dépendent uniquement des abonnements et nous n'avons aucune autre source de financemment. Ce qui fait notre particularité et nous permet de travailler sans la pression d'actionnaires et/ou de partenaires privés.

Tous les services en accès libre
jusqu'à fin 2021


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Si vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné, contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Enfance - Jeunesse

Actu - Des taux élevés d’obésité infantile alarmants si l’on considère l’impact anticipé de la pandémie de COVID-19

Rédigé par ID CiTé le 12/05/2021



Actu - Des taux élevés d’obésité infantile alarmants si l’on considère l’impact anticipé de la pandémie de COVID-19
Un enfant sur 3 âgé de 6 à 9 ans est atteint de surpoids ou d’obésité dans plusieurs États membres de la Région européenne de l’OMS. Si les pays méditerranéens présentent les taux d’obésité les plus élevés, la situation commence en revanche à s’améliorer dans cette région.

Ce sont là quelques-unes des conclusions d’un nouveau rapport de l’Initiative de l’OMS pour la surveillance de l’obésité infantile en Europe (COSI) sur le quatrième cycle de collecte de données (2015-2017) présenté cette semaine lors du Congrès européen sur l’obésité (organisé sous forme virtuelle cette année).

Le rapport présente les dernières données disponibles sur les enfants de 6 à 9 ans dans 36 États membres de la Région. Il sera ensuite procédé, dans plusieurs pays, à la collecte de données de 2021 sur l’impact de la pandémie au moyen d’un questionnaire.


Au sommaire
- L’effet de la pandémie de COVID-19 sur l’obésité infantile
- Des politiques ayant un effet positif dans les pays les plus durement touchés
- Principales constatations
- Les habitudes alimentaires
- L’activité physique
- Manque de données pour les enfants de moins de 5 ans

OMS >> 
Note complète

 






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...