// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Formation professionnelle

Actu - La conception et la mise en œuvre du Plan d'investissement dans les compétences

Rédigé par ID CiTé le 11/06/2021



Actu - La conception et la mise en œuvre du Plan d'investissement dans les compétences
Le Plan d'investissement dans les compétences (PIC) constitue l'un des volets du Grand Plan d'investissement lancé en 2017, dont il mobilise un quart des crédits (14 Md€ sur 57 Md€). Il vise à intensifier l'action au service de l'emploi et de la formation professionnelle, en ciblant les publics les plus fragiles.

À l'issue de son enquête, la Cour estime que le PIC constitue un progrès par rapport aux précédents plans de développement de la formation des demandeurs d'emploi, avec une réelle capacité à mobiliser les acteurs et un effort significatif en matière d'évaluation. Le choix d'intégrer le PIC dans le Grand Plan d'investissement présente toutefois des inconvénients, en particulier au niveau du pilotage, de la gestion et du financement du dispositif. De plus, la coexistence du PIC, du Plan de relance lancé en 2020 et du quatrième Programme d'investissement d'avenir dans le champ de la formation professionnelle suscite des interrogations, notamment sur la capacité du ministère du travail à avoir une vision globale et à assurer une cohérence d'intervention.

La Cour formule quatre recommandations.
1 : (Haut-commissariat aux compétences et DGEFP) : procéder à une revue de projets afin d’identifier et de corriger les éventuels effets de redondance ou de concurrence entre les projets soutenus dans le cadre du PIC et des PRIC ;
2 : (Haut-commissariat aux compétences, DGEFP et Dares) : mener à son terme le chantier d’Agora afin de disposer dans les meilleurs délais d’un outil de suivi des trajectoires des bénéficiaires du PIC, de la formation jusqu’à l’insertion professionnelle ;
3 : (Haut-commissariat aux compétences et DGEFP) : redimensionner les capacités de pilotage, de gestion et d’évaluation du PIC pour faire face aux ambitions du Plan de relance qui prévoit une hausse des effectifs à prendre en charge et un ciblage accru des secteurs économiques ;
4 : (DGEFP, direction du budget) : cantonner l’application des modalités de pilotage, de financement et de gestion dérogatoires aux actions n’entrant pas dans le droit commun des politiques de l’emploi et de la formation professionnelle.

COUR DES COMPTES >>
 Rapport complet
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...