// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Finances - Fiscalité

Actu - Soutien aux équipements publics locaux - Le gouvernement publie un état des lieux géographique et sectoriel sur les bénéficiaires des aides accordées

Rédigé par ID CiTé le 13/10/2021



Actu - Soutien aux équipements publics locaux - Le gouvernement publie un état des lieux géographique et sectoriel sur les bénéficiaires des aides accordées
Lors de la crise sanitaire, le Gouvernement a adopté des mesures visant à compenser les pertes de recettes subies par les collectivités locales. Ces mesures ont poursuivi deux objectifs principaux : donner aux collectivités de la visibilité en leur garantissant un niveau de recettes minimal en 2020 et 2021 pour soutenir leur territoire pendant la crise et préserver la situation financière des collectivités ayant subi les pertes les plus importantes.

Les lois de finances successives intervenues depuis juillet 2020 ont ainsi institué plusieurs dispositifs de garantie des recettes fiscales, domaniales et tarifaires des collectivités territoriales et des autorités organisatrices de la mobilité prenant la forme d’avances remboursables et de dotations de compensation des pertes. Ces mécanismes ont été provisionnés à hauteur de 4,2 Md€. Les dotations exceptionnelles de soutien à l’investissement local prévues par le plan de relance (2,5 Md€ au bénéfice de toutes les strates de collectivités en 2020 et 2021) ont complété ces mesures d’urgence.

La bonne résilience de la situation financière des collectivités en 2020, confortées pour les plus fragiles d’entre elles par ces dispositifs de garantie, leur a permis le plus souvent de soutenir leurs services publics locaux sauf lorsque la loi leur interdisait. C’est le cas notamment pour les services publics industriels et commerciaux (SPIC) exploités en régie, disposant d’un budget annexe ou propre, qui n’ont pu être aidés ni au titre d’une subvention de leur collectivité de rattachement, ni au titre des mesures d’aides aux entreprises privées. Dans ces conditions, certains SPIC ont vu leur situation financière se détériorer en raison de leurs pertes de recettes tarifaires.

Certaines collectivités du bloc communal, strate la plus concernée par la gestion directe de services publics locaux, ont également pu subir une détérioration significative de leur situation financière en raison de la baisse de leurs recettes tarifaires liées à la fermeture totale ou partielle de leurs équipements qui n’a pu être que très partiellement compensée par la réduction de leurs charges d’exploitation. Les dispositifs de compensation des pertes de recettes mis en place par l’État depuis le début de la crise ont donc été complétés par l’instauration d’une nouvelle aide au profit des collectivités les plus fragilisées par leurs pertes de recettes tarifaires.

La première loi de finances rectificative (LFR) pour 2021 du 26 juillet 2021 a institué un mécanisme ciblé de compensation des pertes de recettes tarifaires subies par les services publics locaux. Son premier volet vise à compenser intégralement les pertes d’épargne brute subies en 2020 par les SPIC exploités en régie et relevant soit d’une collectivité du bloc communal soit d’un département. Son second volet institue une dotation en faveur des collectivités du bloc communal qui ont subi une dégradation de leur épargne brute supérieure à la moyenne nationale et dont une partie significative résulte d’une perte de recettes tarifaires liée à la fermeture de leurs services publics.

Ce dossier présente les principaux chiffres concernant ce nouveau dispositif d’aide d’un montant de plus de 200 M€ et qui bénéficie à près de 1 200 services publics locaux regroupant des activités essentielles pour la vie économique (petits commerces, sites touristiques, campings, lieux culturels…) ainsi qu’aux 2 000 communes et intercommunalités les plus affectées par la baisse des recettes tarifaires.

MINEFI >> 
Dossier complet
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?