Menu

// ID CiTé
Information, Documentation, Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Domaines public et privé - Forêts

Actu - Vitrines, bureaux, façades... les villes de France affichent moins de pollution lumineuse

Mis en ligne par ID CiTé le 28/06/2017


L'arrêté impose l'extinction des éclairages des façades et vitrines au plus tard à 1h00, et des intérieurs de locaux à usage professionnel une heure après la fin de leur occupation.


Depuis son entrée en vigueur, le 1er juillet 2013, l’ANPCEN en suit l'application via des bénévoles qui descendent la nuit dresser des constats sur le terrain. Pour ces relevés, sont suivis, au minimum, une façade de bâtiment communal, une façade de bâtiment de l’Etat, une église, trois monuments emblématiques de la ville, une rue commerçante et au moins une dizaine de vitrines

Selon l’ANPCEN "La première mesure de limitation des éclairages inutiles en milieu de nuit a produit des améliorations notables, montrant l’intérêt de fixer des limites à l’actuelle croissance exponentielle de la lumière artificielle émise la nuit. Il reste néanmoins des statu quo difficilement compréhensible.

Les progrès ne s’effectueront pas sans une forte mobilisation des autorités. Qu’il n’y ait de la part de l’Etat comme des collectivités aucune mesure prise pour effectuer le suivi de la réglementation publique constitue une négation des impacts des nuisances apportées par le sur-éclairage aux Français et à l’environnement"
L’ANPCEN appelle le ministre Nicolas Hulot à faire assurer l’application de la réglementation par les préfets, et à mobiliser les collectivités et fédérations professionnelles concernées.

La situation est contrastée selon les villes, selon l’ANPCEN qui  a recensé 70% de sites non conformes à Bordeaux par exemple. Autres mauvais élèves, Grenoble, Limoges, Marseille, Saint-Etienne. 

Si Lille, Nantes, Strasbourg, Toulouse sont bons élèves, Paris est en position moyenne (39% de sites conformes, 52% de partiellement conformes, 9% de non conformes), comme Lyon, Nice et Montpellier.


ANPCEN - 2017-06-26




^
Cliquez ci-dessus et recevez votre veille juridique et professionnelle, tous les jours, directement dans votre boîte mail



Les articles les plus lus des 7 derniers jours...

Rubriques détaillées

Organisation et gestion communale
  
Commune - Assemblée locale - Elus 
Coopération intercommunale 
Démocratie locale 
Services publics 
Etat civil - Recensement - Elections 
Funéraire - Cimetière et concessions 
Finances - Fiscalité 
Marchés publics - DSP - Achats 
Affaires juridiques - Assurances 
TIC - Réseaux - Téléphonie 
Communication 


Interventions techniques - Déchets - Eau - Assainissement 
Bâtiments - Equipements sportifs et culturels 
Voirie, infrastructures et réseaux 
Mobilier urbain - Eclairage public 
Espaces verts 
Ateliers - Véhicules - Matériel 
Eau - Assainissement 


Aménagement - Développement durable 
Aménagement du territoire 
Politique de la ville 
Domaines public et privé - Forêts 
Urbanisme et aménagement 
Habitat - Logement - Gens du voyage 
Transports - Déplacements urbains - Circulation 
Environnement - Risques - Catastrophes naturelles 
Energies 


Economie - Emploi - Formation 
Action économique et développement local 
Entreprises publiques locales - SEM 
Emploi et insertion professionnelle 
Formation professionnelle 


Action sociale - Santé - Personnes âgées 
Action sociale 
Santé - Hygiène et salubrité publique 
Personnes âgées

Enfance - Jeunesse - Education 
Enfance - Jeunesse 
Education - Transports scolaires 
Restauration scolaire 
Accueil périscolaire - Accueils de loisirs 


Culture - Loisirs - Tourisme - Sports 
Culture - Loisirs - Patrimoine 
Vie associative 
Tourisme 
Sports - Equipements sportifs - Manifestations sportives 


Sécurité locale - Secours 
Sécurité locale - Police municipale 
Sécurité civile - Secours 


Régions - Départements - Outre-Mer 
Régions 
Départements 
Outre-Mer 


Gouvernement - Parlement 
Gouvernement 
Parlement 


Europe - International 
Institutions européennes 
Action internationale - Aide au développement