// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Environnement - Risques - Catastrophes naturelles

Adoption de la nouvelle Stratégie nationale des aires protégées

Rédigé par ID CiTé le 13/01/2021



Adoption de la nouvelle Stratégie nationale des aires protégées
Face au déclin de la biodiversité, le Gouvernement adopte une nouvelle stratégie nationale des aires protégées pour les 10 ans à venir, annoncée au cours du One Planet Summit. Celle-ci a pour but d’étendre le réseau d’aires protégées existant, mais aussi d’améliorer leur gestion ou leur intégration dans les territoires.

Pour la première fois, une stratégie des aires protégées unifiée pour la France hexagonale et les territoires d’outre-mer et qui intègre à la fois les enjeux terrestres et maritimes est adoptée. Elle prévoit le doublement des zones humides placées sous protection forte.

Elle concrétise l’ambition de protéger dès 2022 30% de notre territoire national et des espaces maritimes sous juridiction, dont un tiers sous protection forte.

Cette nouvelle stratégie sera accompagnée de trois plans d’actions nationaux qui seront déclinés et alimentés par des travaux dans les territoires.
Le premier plan d’action prévoira de nombreuses mesures concrètes telles que :
- la protection forte de 250 000 ha de forêt ;
- la création ou l’extension de 20 réserves naturelles nationales ;
- la création de deux parcs naturels régionaux ;
- la protection de 6 000 hectares de notre littoral ;
- l’intégration de 75 % des récifs coralliens intégrés au réseau d’aires protégées en vue de protéger 100% d’ici 2025 ;
- le développement d’infrastructures d’accueil au profit du public.
- le renforcement des actions d’éducation, de contrôle des aires protégées.

La stratégie bénéficie d’un effort budgétaire particulier : la loi de finances 2021 a prévu une augmentation de 10 millions d’euros en faveur des aires protégées sur le budget de l’Etat. En parallèle, le plan de relance apporte 60 millions d’euros d’investissements pour rénover les structures d’accueil, mieux gérer la fréquentation ou mener des opérations de génie écologique.


MTE >> Communiqué complet


---------------------------------------
La France va planter 7.000 km de haies, qui servent à protéger la biodiversité

Ce programme bénéficiera d’un budget de 50 millions d’euros. L’objectif est de faire bénéficier la faune et la flore des avantages de cette végétation particulière.
Chaque kilomètre de haie permettra en effet d’éviter le rejet de 2 tonnes de CO2 chaque année. Ces barrières peuvent limiter, voire empêcher, les inondations et glissements de terrains en cas de fortes pluies. Dans des périodes de canicule, l’ombre qu’elles projettent protège de la sécheresse les plantes qui y poussent et les animaux qui s’y abritent. Ces barres de frênes, aulnes, églantiers ou aubépines assurent une variété d’espèces végétales.

20 Minutes >> Article complet
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...