// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Améliorer les cartes de couverture mobile : certes, mais comment ?

Rédigé par ID CiTé le 12/03/2020



Améliorer les cartes de couverture mobile : certes, mais comment ?
La connaissance des réseaux et niveaux de services accessibles en tout point du territoire a toujours été un préalable pour les collectivités souhaitant s'impliquer dans l'aménagement numérique. Elles sont maintenant rejointes par un nombre croissant d'acteurs, les services se diversifiant et s'intensifiant jusqu'à devenir cruciaux pour l'accueil et le maintien de certaines activités ou populations.

Ce besoin d'informations précises et fiables peut être parfois considéré comme atténué en milieu urbain, du fait de la profusion d'offres.
Mais la concentration d'utilisateurs y entraîne ponctuellement une saturation des réseaux mobiles et un décalage entre la couverture affichée et "l'expérience utilisateur". Quant aux zones moins denses, le besoin d'une information fiable et précise est particulièrement prégnant, avec une présence d'opérateurs et une qualité de services moindres, particulièrement aux franges des zones couvertes. Les usagers peuvent ainsi percevoir des écarts importants entre les cartes de couverture fournies par les opérateurs (et reprises par l'Arcep), et leur expérience en tant qu'utilisateurs des réseaux.

C'est pour tenter de répondre à ce besoin que le Régulateur vient de mener une consultation publique visant à améliorer cette information.
La principale nouveauté du projet de décision modificative proposé consiste à augmenter le taux de fiabilité des cartes de couvertures simulées par les opérateurs de 95 à 98%. L'Avicca a donc profité de cette consultation pour réenfourcher l'un de ses chevaux de bataille, à savoir la mise en avant des cartes reprenant des informations mesurées sur le terrain, prioritairement sur les cartes prédictives issues des modélisations informatiques des opérateurs.
L'Arcep procédant annuellement à la vérification de la fiabilité des cartes sur environ 10% du territoire métropolitain, l'objectif poursuivi par l'Avicca est de rendre opposable aux tiers l'ensemble des données dûment constatées sur le terrain. Cela permettrait également de valoriser les campagnes de mesures menées par certains territoires, notamment celles se conformant aux protocoles de l'Arcep.

À titre d'illustration, la Région Bourgogne-Franche-Comté envisage d'attribuer d'ici mai prochain un marché visant à mesurer la qualité de la couverture de téléphonie mobile sur son territoire, en lien avec les 8 départements concernés. L'identification des zones mal couvertes permettra de mieux dialoguer avec les instances nationales et les opérateurs grâce à la mise en place d'une application participative mobile de crowdsourcing, et de campagnes de mesures ciblées 2G/3G/4G via des kits transportables. Elle bénéficiera notamment de l’expérience acquise par le département de la Haute-Saône en matière de base d’information terrain et d'analyse des données.


AVICCA - Communiqué complet - 2020-03-11

 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...