Menu

// ID CiTé
Information, Documentation, Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







RH - Actualités

Apprentissage : pour une prise en charge complète par France compétences (communiqué de François Deluga, président du CNFPT)

Rédigé par ID CiTé le 17/02/2020



Apprentissage : pour une prise en charge complète par France compétences (communiqué de François Deluga, président du CNFPT)
François Deluga, président du CNFPT, s’exprime sur le projet de décret d’application de la loi de transformation de la fonction publique relatif à la prise en charge de l’apprentissage dans la fonction publique territoriale.
La loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 a réparé un oubli fondamental de la loi "Avenir professionnel", qui avait fait l’impasse sur le financement de l’apprentissage dans la fonction publique territoriale, jusque-là assuré par les régions.
L’article 62 de la loi du 6 août 2019 prévoit ainsi que le CNFPT finance à hauteur de 50 % les frais de formation des apprentis, positionnant plus que jamais l’établissement comme l’unique interlocuteur des collectivités territoriales sur les toutes les questions relatives à la formation et transformant le CNFPT en un acteur majeur de l’apprentissage.

Depuis 6 mois, l’établissement est dans l’attente du décret qui doit en préciser les modalités d’application. Un projet a été présenté au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) le 27 novembre. Il avait fait l’objet d’une concertation partagée entre le CNFPT, la Coordination des employeurs territoriaux et Olivier Dussopt, Secrétaire d’Etat en charge de la fonction publique, puis d’un avis favorable du CSFPT. Ce décret n’a jamais été publié.
Un nouveau projet de décret, portant l’empreinte du Ministère du travail, a été transmis au CSFPT pour sa séance du 26 février 2020.  Or, ni le CNFPT, ni la Coordination des employeurs territoriaux, ni le CSFPT n’ont été associés à son élaboration.

Sur le fond du dispositif proposé, je me satisfais que le Gouvernement ait retenu mon idée d’un financement par le GIP France compétences. Mais, en l’état actuel du projet, il est clairement énoncé que France compétences ne prendra en charge les 50 % des frais de formation des apprentis qu’au-delà d’un montant déterminé. Dit autrement, le CNFPT paiera tous les frais de formation et France compétences complétera uniquement si le plafond est dépassé. Ce montant n’est pas connu : le projet de décret ne précise ni sur quelle base, ni selon quels critères il sera évalué, ce qui laisse planer une incertitude préjudiciable pour les finances de l’établissement, incertitude qui se répéterait chaque année, laissant le CNFPT suspendu à la définition d’un plafond établi unilatéralement par arrêté interministériel.

Conséquence de ce mécanisme dans lequel les voix de la coordination des employeurs territoriaux et du CNFPT ont été oubliées ?
Si les choses devaient rester en l’état, l’établissement que je préside devra prendre sur la cotisation de 0,9% versée par les collectivités pour financer l’apprentissage. C’est donc l’ensemble de la contribution des collectivités locales à la formation professionnelle qui sera amputée d’autant, au détriment de la formation professionnelle des agents territoriaux.
Cela n’est tout simplement pas envisageable. Je réaffirme avec force qu’à toute compétence nouvelle doivent être associées des ressources nouvelles. Je demande ainsi la prise en charge intégrale des frais de formation liée à l’apprentissage dans la fonction publique territoriale par France Compétences. Et ce, au bénéfice des futurs apprentis et de la formation professionnelle de tous les agents territoriaux.


CNFPT - Communiqué complet- 2020-02-14

 




^
Cliquez ci-dessus et recevez votre veille juridique et professionnelle, tous les jours, directement dans votre boîte mail



Les articles les plus lus des 7 derniers jours...

Rubriques détaillées

Organisation et gestion communale
  
Commune - Assemblée locale - Elus 
Coopération intercommunale 
Démocratie locale 
Services publics 
Etat civil - Recensement - Elections 
Funéraire - Cimetière et concessions 
Finances - Fiscalité 
Marchés publics - DSP - Achats 
Affaires juridiques - Assurances 
TIC - Réseaux - Téléphonie 
Communication 


Interventions techniques - Déchets - Eau - Assainissement 
Bâtiments - Equipements sportifs et culturels 
Voirie, infrastructures et réseaux 
Mobilier urbain - Eclairage public 
Espaces verts 
Ateliers - Véhicules - Matériel 
Eau - Assainissement 


Aménagement - Développement durable 
Aménagement du territoire 
Politique de la ville 
Domaines public et privé - Forêts 
Urbanisme et aménagement 
Habitat - Logement - Gens du voyage 
Transports - Déplacements urbains - Circulation 
Environnement - Risques - Catastrophes naturelles 
Energies 


Economie - Emploi - Formation 
Action économique et développement local 
Entreprises publiques locales - SEM 
Emploi et insertion professionnelle 
Formation professionnelle 


Action sociale - Santé - Personnes âgées 
Action sociale 
Santé - Hygiène et salubrité publique 
Personnes âgées

Enfance - Jeunesse - Education 
Enfance - Jeunesse 
Education - Transports scolaires 
Restauration scolaire 
Accueil périscolaire - Accueils de loisirs 


Culture - Loisirs - Tourisme - Sports 
Culture - Loisirs - Patrimoine 
Vie associative 
Tourisme 
Sports - Equipements sportifs - Manifestations sportives 


Sécurité locale - Secours 
Sécurité locale - Police municipale 
Sécurité civile - Secours 


Régions - Départements - Outre-Mer 
Régions 
Départements 
Outre-Mer 


Gouvernement - Parlement 
Gouvernement 
Parlement 


Europe - International 
Institutions européennes 
Action internationale - Aide au développement