// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







RH - Actualités

Des points d'indice supplémentaires pour les agents publics les moins rémunérés

Rédigé par ID CiTé le 17/03/2021



Des points d'indice supplémentaires pour les agents publics les moins rémunérés
L'UNSA, avec d'autres organisations, réclame régulièrement une réévaluation des grilles indiciaires afin d'éviter des rémunérations inférieures au SMIC. Le gouvernement a décidé d'attribuer des points d'indice aux agents concernés.

Augmenter les grilles des agents de catégorie C : une exigence de l'UNSA
Avec la hausse du SMIC et malgré la revalorisation liée à PPCR, les rémunérations brutes des agents de catégorie C du premier grade (échelons 1 à 5) et du deuxième (échelons 1 à 2) étaient inférieures au SMIC. Pour compenser, l'employeur public verse actuellement à ces agents une indemnité différentielle.
Le gouvernement, par la voix de la Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques, a annoncé une hausse des grilles indiciaires au 1er avril 2021.

+ 2 points pour les indices 330 à 333
+ 1 point pour les indices 334 et 335
La valeur du point d'indice n'a toujours pas été réévaluée depuis 2017. C'est le gel de la valeur du point d'indice qui conduit le gouvernement à courir derrière le SMIC.

Un point d'indice brut mensuel vaut toujours 4,69 €.

A savoir :
381 000 agents sont concernés.
L'indemnité différentielle n'est pas soumise à retenue pour pension alors que les points d'indice le sont.
L'UNSA Fonction Publique réaffirme la nécessité d'ouvrir des négociations salariales rapidement afin d'améliorer le pouvoir d'achat de tous les agents et en particulier celui des agents les moins rémunérés. C'est également indispensable pour préserver l'attractivité de la fonction publique.


Source >> UNSA
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...