// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

Doc - Les attaques par rançongiciel envers les entreprises et les institutions ont fortement augmenté

Rédigé par ID CiTé le 26/11/2021



Doc - Les attaques par rançongiciel envers les entreprises et les institutions ont fortement augmenté
Entre 2016 et 2020, on estime que les services de police et de gendarmerie nationales ont enregistré entre 1 580  et 1 870 procédures en lien avec des attaques par rançongiciel (logiciels malveillants de demande de rançon par blocage de l’accès aux données) visant des entreprises et des institutions. Quelle que soit l’estimation retenue, les tendances sont les mêmes. En particulier, selon l’estimation haute, le nombre de procédures ouvertes en lien avec des attaques par rançongiciel a augmenté en moyenne de 3 % chaque année jusqu’en 2019, avec une accélération entre 2019 et 2020 (+32 %). Bien que ce phénomène soit en hausse, les procédures en lien avec des attaques par rançongiciel envers les entreprises et les institutions ne représentent cependant que 15 % des atteintes aux systèmes de traitement automatisé de données enregistrées entre 2016 et 2020.

Certains secteurs d’activité sont plus visés que d’autres. Le secteur industriel est particulièrement touché : il représente 15 % des victimes enregistrées contre 7 % du tissu économique en France. De même, le secteur des administrations publiques, de l’enseignement, de la santé humaine et de l’action sociale est surreprésenté : 20 % des victimes pour 13 % des établissements en France.

Sur la période 2016-2020, les enregistrements issus des logiciels de rédaction des procédures ne permettent pas d’approcher de manière exhaustive le nombre de cyberattaquants identifiés par les services. Sur l’ensemble des procédures en lien avec des rançongiciels, seules 0,3 % ont au moins un mis en cause enregistré.

Enfin, en lien avec des attaques de plus en plus ciblées, les entreprises et les institutions se voient réclamer des rançons de plus en plus importantes, le plus souvent en cryptomonnaie. Ainsi, selon les données enregistrées par la police et la gendarmerie, lorsque les montants sont renseignés (dans 16 % des procédures seulement), la valeur médiane a progressé d’environ 50 % par an entre 2016 et 2020, s’élevant à 6 375 euros pour cette dernière année.
Interstats Analyse N°37

Les données des graphiques et tableaux
Format xlsx

Ministère de l'Intérieur >> Note complète

Communes de moins de 3500 habitant·es, cybermalveillance.gouv.fr vous donne la parole
Villes Internet >> Communiqué complet

La menace des attaques par rançongiciels en France et en Allemagne vue par l’ANSSI et le BSI
ANSSI

 




Prolongation jusqu'au 31 janvier 2022 de l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille

Ensuite, l'accès aux services sera réservé uniquement aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

--






Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...