// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

Doit-on croire dans le New Deal Mobile ? - Interview de Julien Denormandie

Rédigé par ID CiTé le 17/10/2018



Doit-on croire dans le New Deal Mobile ? - Interview de Julien Denormandie
Après plusieurs mois de concertation avec les opérateurs, l’Etat et l’Arcep ont annoncé en janvier dernier la mise en place d’un New Deal Mobile. Cet accord, qualifié "d’historique", doit permettre d’accélérer dans les meilleurs délais la couverture mobile du territoire. D’ici 5 ans, ce sont près de 20 000 sites qui doivent être couverts par les opérateurs. Un défi perdu d’avance ? Un plan de plus ? Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires revient pour Paroles d’élus sur les aspects prometteurs du New Deal Mobile.

Ces engagements de déploiement très précis ont été transcris cette année dans les autorisations d’utilisation de fréquences des opérateurs et si le contrat n’est pas respecté, des contreparties financières sont prévues.

Etat et opérateurs se sont mis d’accord sur 5 nouvelles obligations, à savoir : "démultiplier, à travers un guichet "mobile", le rythme des programmes ciblés d’amélioration de la couverture dans des zones identifiées par le ministre chargé des communications électroniques ; améliorer la qualité de réception sur l’ensemble du territoire, et particulièrement dans les zones rurales ; équiper en 4G tous les sites mobiles existant actuellement en 2G ou 3G; accélérer la couverture 4G le long de 55000 km d’axes routiers ; et enfin, généraliser la couverture à l’intérieur des bâtiments.

Pour suivre l’avancé du New Deal Mobile, un tableau de bord trimestriel, en open data a été mis en place par l’Arcep. Il permet de mettre en lumière l’état des déploiements des opérateurs mobiles au regard de ces nouveaux engagements.

Retrouvez toutes les données de ce tableau de bord en cliquant ici

Paroles d'Elus - 2018-10-16







 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?