// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Habitat - Logement - Gens du voyage

Etat du mal-logement en France - Le rapport 2020 alerte sur la multiplication des atteintes au droit au logement et à l'hébergement d'urgence

Rédigé par ID CiTé le 30/01/2020



Etat du mal-logement en France - Le rapport 2020 alerte sur la multiplication des atteintes au droit au logement et à l'hébergement d'urgence
Dans un contexte social tendu, le 25e rapport sur "l’État du mal-logement en France" de la Fondation alerte l’opinion publique sur la multiplication des atteintes au droit au logement et à l’hébergement d’urgence.
Malgré certaines initiatives à encourager, le Gouvernement, trop souvent, aggrave la situation par une politique de coupes budgétaires inédites dans le domaine du logement.


Seul face au mal-logement
Si la situation des familles qui en sont victimes est fréquemment mise en avant, le sort des personnes seules est généralement oublié. Pourtant, les tendances démographiques (mise en couple plus tardive, séparations conjugales accrues, vieillissement de personnes seules après le décès du conjoint…) conduisent à un accroissement des personnes célibataires, qui représentent aujourd’hui 35 % des ménages français. Cette évolution majeure interroge un modèle de protection sociale et un parc de logements historiquement pensés pour les familles et nécessite une politique du logement adaptée.

En effet, habiter seul, dans les zones tendues, expose des ménages disposant d’une seule source de revenus à une pénurie de petits logements et à des prix au m² supérieurs. Dans l’accès aux aides sociales, au parc social ou même à l’hébergement d’urgence, les célibataires sont de plus en plus rarement prioritaires par rapport aux familles.
Enfin, vivre seul s’accompagne parfois d’un isolement relationnel qui accroît la vulnérabilité des personnes face aux imprévus ou aux démarches à accomplir pour faire valoir son droit au logement.

Si l’absence d’entourage les prive d’une chance d’être soutenues dans l’accès au logement (accession à la propriété, caution locative…), c’est aussi d’aide en cas de rupture, d’accident de la vie ou de dépense imprévue dont les personnes seules manquentqu’elle soit financière ou morale, de pouvoir être hébergées temporairement, de pouvoir s’appuyer sur un réseau amical et familial...


Le mal-logement à l’épreuve des municipales
À l’approche des élections municipales de mars 2020, le rapport interpelle par ailleurs les candidats et les citoyens. Pour souligner que des solutions existent, un chapitre est consacré aux marges de manœuvre des communes et intercommunalités pour résorber la crise du logement.

Respect des droits des personnes sans abri, mise en œuvre du "Logement d’abord", réforme des attributions Hlm, respect des objectifs de la loi SRU, résorption de l’habitat indigne et de la précarité énergétique, rénovation urbaine… : sur 15 sujets majeurs
le rapport rappelle que les futurs élus communaux et surtout intercommunaux, doivent et peuvent agir, à leur échelle, pour faire reculer le mal-logement sur leur territoire.

Pour la Fondation, il n’y aura pas de réponse durable et ambitieuse à la question du logement des plus fragiles de nos concitoyens, sans remise en cause des orientations générales de la politique du logement dans le sens d’une plus grande solidarité et d’une plus grande justice sociale en direction des plus pauvres, mais aussi des catégories modestes qui ne peuvent être abandonnées au jeu d’un marché du logement non régulé.

Trois objectifs complémentaires doivent être reconnus pour donner à la politique du logement des finalités claires et ambitieuses : un logement pour chacun, qui évoque la question de l’accès au logement de ceux qui en sont privés ; une ville pour tous, qui renvoie aux questions de la ségrégation urbaine et à la répartition spatiale du logement social et à la politique de renouvellement urbain ; une planète pour demain, qui traite la question de la transition écologique et la lutte contre la précarité énergétique.

Le 25e rapport sur l’état du mal-logement en France 2020.

LE DOSSIER DE SYNTHÈSE

Le dossier de synthèse complet  du 25e rapport sur l’état du mal-logement en France 2020.
Seul face au mal-logement
Le mal-logement à l'épreuve des municipales
Mal-logement : comment sortir de l'impasse
Les chiffres du mal-logement.

TÉLÉCHARGEMENT DU RAPPORT PAR PARTIES
Partie 1 - Seul face au mal-logement
Partie 2 - Le mal-logement à l'épreuve des municipales

Cliquez ici pour recevoir le rapport annuel sur l'État du Mal-Logement en France, par voie postale.


 







 
Votre inscription est libre, gratuite
et sans engagement...

 
Vous bénéficiez d'un accès limité aux informations du jour (réception du bulletin quotidien par mail)


 
L'accès complet à l'ensemble
des services est réservé
aux abonnés à ID.Veille
(souscripteurs* et utilisateurs**)
  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement
- Licence libre de droits et de diffusion
- Droit de redifusion interne sans souscription supplémentaire
- Identifiants uniques multi-utilisateurs
- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites
- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires
- Bulletins quotidiens téléchargeables
- 50 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers
- Archives
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Pas de publicité
- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année

Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille

 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?