// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales




Vos offres d'emplois
sur cites.rh.fr



Inscrivez votre collectivité

GRATUITEMENT et sans engagement



-------------------

Votre collectivité est abonnée à ID.Veille
Déposez vos offres GRATUITEMENT,
sur le site dédié CiTés-RH
sans limite de nombre et de durée


Votre collectivité n'est pas abonnée à ID.Veille ...
1/ Testez gratuitement nos services (30 jours)
2/ Déposez vos offres gratuitement
pendant 3 mois







Finances - Fiscalité

Finances locales - Dix ans après la crise, les collectivités n’ont toujours pas la liberté d’investir

Rédigé par ID CiTé le 15/11/2018



Finances locales - Dix ans après la crise, les collectivités n’ont toujours pas la liberté d’investir
Cela fait dix ans que la crise financière a eu lieu, et pourtant, ses effets se font toujours ressentir dans les communes et régions d’Europe. Elles subissent une énorme pression financière, et il y a un besoin urgent d’investissement public. Malgré cela, les investissements locaux ont été rendus très difficiles.

Les règles fiscales nationales et européennes ont effectivement empêché les communes et les régions d’investir : lorsque les gouvernements locaux empruntent de l’argent, leurs investissements sont comptés dans la dette du gouvernement national. Comme l’a précisé Flo Clucas, "les Etats membres et l’UE doivent se rendre compte que leurs règles fiscales ont un impact sur les gouvernements locaux". Ces règles doivent devenir plus flexibles. "Les gouvernements centraux devraient réfléchir à deux fois aux conséquences de leurs décisions fiscales sur les gouvernements locaux."

La Membre du Comité des régions, présidente de la commission ECON et députée wallonne,Olga Zrihen avait un point de vue similaire. Elle a indiqué que "à cause de la crise, il y a eu une réduction drastique des investissements des pouvoirs locaux. Les investissements sont insuffisants, et représentent donc une menace pour l’UE dans sa capacité à innover et à répondre aux besoins des citoyens."

L’OCDE partage aussi le sentiment qu’une décentralisation fiscale est nécessaire. Comme l’a déclaré le Directeur adjoint du centre pour l’entreprenariat, les PME, les régions et les villes de l’OCDE, Joaquim Oliveira Martins, la "décentralisation fiscale a eu un impact positif sur les performances économiques des investissements locaux."
Quelle est la morale de cette histoire ? Que les gouvernements nationaux devraient rendre leurs règles fiscales plus flexibles, afin que les gouvernements locaux puissent investir. Il y a urgence !

CCRE - 2018-11-14







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...