// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Enfance - Jeunesse

Inclusion du handicap dans l’accueil du jeune enfant

Rédigé par ID CiTé le 17/10/2019



Inclusion du handicap dans l’accueil du jeune enfant
Les politiques en direction des familles ayant de jeunes enfants combinent, dans un objectif de conciliation vie familiale et vie professionnelle notamment, des aides en espèce et des aides en nature permettant l’accès aux services aux familles que constituent les modes d’accueil du jeune enfant. L’équilibre entre ces deux modes d’aide conditionne pour beaucoup l’efficacité de la politique familiale.
Pour ce qui concerne les enfants handicapés, des aides financières existent dans la plupart des pays pour aider les familles confrontées à la présence d’un enfant handicapé. Ces aides sont plus ou moins généreuses.

Les dispositifs visant à permettre l’accueil d’un jeune enfant porteur de handicap dans un mode d’accueil sont, en revanche, plus rares. Ils sont pourtant une condition pour mettre en œuvre le principe fondamental d’inclusion à la vie de la collectivité pour les personnes handicapées et d’inclusion éducative qui ont été posés par plusieurs textes européens et internationaux depuis 2006. Cette inclusion précoce est un enjeu fort aujourd’hui dans la plupart des pays et supposerait, si on se réfère au processus d’inclusion scolaire engagé par les pays de l’OCDE, depuis les années 19901 (processus marqué par une approche inclusive qui ne reconnaît qu’un rôle limité à l’éducation spéciale) l’ouverture des modes d’accueil ordinaires.

Au niveau international, les principes de "l’inclusion effective à la société des personnes en situation de handicap", le principe de l’inclusion éducative et de la participation active à la vie de la collectivité ont été posés respectivement par la Convention des Nations-Unies pour les droits des Personnes Handicapées (CNUDPH) en 2006 et la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), en 1989.

Au niveau européen, ces principes ont été repris par la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne (article 26) ainsi que par la stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées. Cette dernière a ainsi comme objectif général de mettre les personnes handicapées "en mesure d’exercer l’ensemble de leurs droits et de tirer pleinement parti de leur participation à la société".
Malgré ces principes, on constate encore souvent des variations importantes des taux de scolarisation en milieu ordinaire des enfants handicapés, notamment des enfants de 3 à 4 ans en préélémentaire. Les conditions de cette scolarisation sont probablement encore à améliorer.


L’accueil collectif joue alors un rôle important pour repérer le handicap, mais la situation est potentiellement encore préoccupante du fait des lacunes de l’offre d’accueil sur cette tranche d’âge et de l’absence dans la plupart des pays d’un droit à un mode d’accueil. Enfin, tous les professionnels ne sont pas toujours préparés et formés à accueillir des enfants handicapés ni à détecter les handicaps.
Compte tenu de la diversité des systèmes d’accueil du jeune enfant en Europe (systèmes duaux ou intégrés au sein du système éducatif), on retiendra comme définition du champ d’étude, les enfants en-deçà de l’âge d’entrée obligatoire à l’école élémentaire (5, 6 ans ou 7 ans selon les pays).


L’accueil des jeunes enfants en situation de handicap dans les modes d’accueil du jeune enfant

La rentrée des enfants en situation de handicap
Consulter le dossier de presse sur handicap.gouv.fr
MEN - Communiqué complet- 2019-08-30


 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...