// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Domaines public et privé - Forêts

L'autorégulation de la publicité est un échec, France Nature Environnement claque la porte

Rédigé par ID CiTé le 15/09/2020



L'autorégulation de la publicité est un échec, France Nature Environnement claque la porte
Membre du Conseil Paritaire de la Publicité, censé conseiller l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), France Nature Environnement dresse aujourd’hui un constat sévère pour la régulation publicitaire : culture du débat contradictoire presque inexistante, incapacité à traiter les sujets de fond, stratégie d’influence bien huilée… Après 12 ans de participation, force est de constater que l’instance n’est pas en mesure de réguler la publicité pour répondre à l’urgence climatique et environnementale. France Nature Environnement en tire les conclusions et quitte aujourd’hui le Conseil Paritaire de la Publicité.

Un nouveau cadre pour la publicité
Loin d’une soi-disant régulation, la publicité a besoin d’un nouveau cadre, comme l’ont demandé la Convention Citoyenne pour le Climat mais aussi plusieurs associations.

Pour commencer, 4 priorités :
- Mettre fin à l’autorégulation inefficace par la création d’une instance de régulation paritaire, indépendante des professionnels.
- Créer une obligation d’information des effets néfastes des modes de transports sur le climat et la santé sur les publicités en leur faveur et interdire la publicité pour les véhicules les plus polluants : le secteur des transports est le premier secteur émetteur de gaz à effet de serre en France et est responsable d’émissions de dioxydes d’azotes et particules fines nocifs pour la santé. Une pédagogie est nécessaire sur ces faits pour orienter les achats vers des véhicules moins émetteurs.
- Interdire les 
écrans publicitaires numériques  : ils constituent une pollution lumineuse et un gaspillage énergétique.
- Mettre en place un dispositif "
pub acceptée " pour mieux encadrer la distribution de prospectus : chaque année en France, ce sont environ 18 milliards de publicités non sollicitées, soit 800 000 tonnes de papier, qui arrivent dans nos boites aux lettres. Il est temps d’inverser le dispositif en interdisant de distribuer ces prospectus sauf à ceux qui indiquent vouloir les recevoir.

France Nature Environnement - Communiqué complet - 2020-09-09
 










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...