// ID CiTé
Veille juridique - Actualité professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

L’impact des relations sociales sur le bien-être au travail

Rédigé par ID CiTé le 12/06/2019



L’impact des relations sociales sur le bien-être au travail
La sixième édition de l’étude Paris Workplace, intitulée "Et si on se parlait ? Comment les interactions au bureau créent de la performance" et réalisée par l’Ifop pour SFL évalue les effets des relations sociales sur le bien-être des salariés et la performance de l’entreprise.

En résumé : pour lutter contre l’isolement et générer du bien-être au travail, les entreprises doivent encourager leurs salariés à se voir, à se parler "en vrai" et à se concentrer sur un nombre de relations optimales (entre 3 et 10 interlocuteurs par jour). Les entreprises qui parviennent à cultiver les meilleures relations en interne sont aussi jugées les plus performantes.

1/ 59% des salariés interrogés déclarent qu’il leur "arrive de se sentir isolés", 26% se sentent souvent isolés, ces derniers se déclarent plus stressés, moins heureux au travail, moins performants et moins fidèles à leur entreprise

2/ Le télétravail favorise le sentiment d’isolement (36% des télétravailleurs contre 19% pour les autres). Les télétravailleurs sont aussi deux fois plus nombreux à s’ennuyer (34% vs 16%) et trois fois plus nombreux à craindre d’être licenciés (24% vs 8%)

3/ Seuls les échanges en face à face permettent de réduire le risque d’isolement, qui est divisé par deux lorsqu’on parle quotidiennement avec plus de trois collègues dans la journée. 77% des salariés déclarent préférer échanger avec leurs collègues ou hiérarchie en face à face (contre 13% par mail et 10% par téléphone).

4/ La multiplication des échanges par e-mail, messageries instantanées ou téléphone, ne permettent pas de sortir un salarié de l’isolement. Au-delà de 20 interactions par mail ou téléphone par jour, le sentiment d’isolement se renforce tout comme les difficultés à se concentrer, le sentiment de stress et le risque de tensions entre collègues et supérieurs hiérarchique. De plus un salarié qui échange quotidiennement avec 10 collègues par mail à autant de risque de souffrir d’isolement que celui qui échange avec moins de trois personnes

5/ Trop de relations tue la relation : les salariés qui échangent avec plus de 20 collègues par jour éprouvent plus souvent des difficultés à se concentrer (51 % vs 36% pour ceux qui échangent avec entre 11 et 20 collègues), se disent aussi plus souvent stressés (53% vs 39%) et sont surtout beaucoup plus susceptibles d’avoir des tensions avec leurs collègues et supérieur hiérarchique.

6/ Quand les relations sont bonnes, l’entreprise est plus performante : les entreprises dans lesquelles la qualité des relations entre collègues est jugée "très bonne" sont aussi jugées les plus performantes par leurs salariés (7,6/10 vs 5,9/10 quand les relations sont "moyennes"). Parmi une cinquantaine de critères testés, la qualité des relations entre collègue et LE facteur qui a le plus d’effet sur la performance des salariés.

IFOP - Etude complète - 2019-06-11
 










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...