// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

LOI "5G" : un an après, la France est-elle condamnée à regarder le train passer ?

Rédigé par ID CiTé le 13/08/2020



LOI "5G" : un an après, la France est-elle condamnée à regarder le train passer ?
Il y a un an, le Parlement adoptait la loi dite "5G", qui instaure un régime d'autorisation préalable à l'exploitation de certains équipements des réseaux mobiles de cinquième génération afin de protéger les intérêts de la défense et de la sécurité nationale. Un an après, Catherine Procaccia, chargée, en tant que rapporteur, de s’assurer de la bonne application de la loi, a mené une série d’auditions dont elle rendra compte à la commission des affaires économiques à la rentrée.

Alors que le Gouvernement vient de transmettre au Parlement le rapport d’application prévu par la loi, elle se dit inquiète pour le déploiement de la 5G en France. "S’agissant de l’application de la loi, le Gouvernement a traîné tout au long du processus : les textes d’application ont été adoptés avec deux mois de retard, et les premières décisions d’application de la loi ont été rendues près d’un an après sa publication ! On est très loin de l’esprit de célérité qui avait présidé à nos débats.

Les décisions rendues incarnent également une conception relativement extensive du texte voté par le Parlement. Lors de l’examen de la loi au Parlement, il n’était pas question de bannir un équipementier. Désormais, ce scénario paraît davantage plausible à moyen terme. De plus, de nombreuses questions restent en suspens : coût du démontage, impact sur la couverture du territoire en 4G et en 5G, éventuelle indemnisation des opérateurs ...

Au-delà de l’application de la loi en elle-même, la gestion par le Gouvernement du dossier 5G apparaît de plus en plus erratique. S’il faut prendre en compte les doutes légitimes qui s’expriment ici ou là dans notre société, il ne faut pas reproduire l’erreur que nous avons commise en prenant du retard sur la 4G. Il ne faut pas que la France rate le train emprunté par toutes les grandes nations ! C’est pourquoi la décision de tenir les enchères dès septembre me semble bienvenue."


Pour Sophie Primas, présidente de la commission des affaires économiques, "la 5G est stratégique pour la compétitivité de notre industrie et de nos territoires à moyen terme. C’est pourquoi elle doit être sûre. C’est aussi la raison pour laquelle il ne faut pas prendre de retard. Afin de dissiper les craintes qui se font jour actuellement, toute la transparence doit être faite sur les données scientifiques dont on dispose, et le dialogue entre toutes les parties prenantes doit être engagé. Ne laissons pas la peur dicter nos décisions".

Sénat - Communiqué - 2020-08-06
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?