// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

Le FttH progresse à grands pas: bilan et prospective fin 2019

Rédigé par ID CiTé le 16/01/2020



Le FttH progresse à grands pas: bilan et prospective fin 2019
Selon les tous derniers chiffres publiés par l'Arcep, ceux du troisième trimestre 2019, la production trimestrielle de lignes FttH n'a jamais jusqu'ici été aussi importante. Il semblerait donc qu’en matière de déploiement de la fibre, la France soit définitivement entrée en phase industrielle. Derrière ces bons chiffres, quelques points d'attention méritent toutefois d'être évoqués. C'est l'objet du présent article.


La production de lignes
Alors qu'elle avait déjà atteint des chiffres importants, la production de lignes FttH continue d'accélérer, comme le montre la courbe du graphe ci-contre.

Cette dynamique cache de fortes disparités entre les trois principales zones de déploiement. En particulier, la production en zone d'initiative publique reste encore moitié moindre qu'en zone d'initiative privé (AMII).
Si l'on s'intéresse au niveau d’avancement des déploiements en fonction de la zone dans laquelle ils sont réalisés, les situations sont encore plus contrastées.

L'Arcep publiant des chiffres qui distinguent les trois zones principales d'initiative privée et publique, il est possible d'observer pour chacune l'évolution du nombre de locaux raccordables et de tenter d'extrapoler leurs situations respectives à l'horizon de quelques années. C'est ce que figurent les courbes dans le graphe d'illustration.

Les extrapolations ont été construites avec la méthode de la courbe en S, utilisée pour le suivi d'avancement en gestion de projet. Elle est particulièrement adaptée au chantier national du FttH et permet d'estimer à quel horizon chaque zone de déploiement pourrait être entièrement couverte.



Réseau cuivre : le début de la fin ?
Le document d'analyse des marchés en vue du prochain cycle 2021-2023 mis en consultation publique par l'Arcep l'été dernier évoquait plusieurs aspects du basculement des abonnés du cuivre vers la fibre. Si on extrapole à l'horizon de la fin du prochain cycle, on constate que le nombre d'abonnés au FttH pourrait dépasser celui des abonnés au xDSL dès le milieu de l'année 2021.

Au-delà de cette importante étape du marché du haut et du très haut débit, la question commence à être débattue de l'arrêt de l'entretien/exploitation du réseau cuivre qui va s'imposer progressivement pour des raisons économiques…



Dynamique commerciale
Le terme "dégroupé" décrit ici la situation d’un "abonné via une offre de mutualisation passive" pour reprendre la terminologie de l'Arcep, c'est-à-dire raccordé par un autre opérateur que celui qui a déployé la fibre.

Alors que le taux de pénétration du FttH n'a en valeur absolue aucun sens véritable, en ce qu'il résulte de la commercialisation de plaques FttH ouvertes, certaines depuis trois mois, d'autres depuis trois ans, la part relative d'abonnés "dégroupés" représente elle un indicateur pertinent. Le graphe ci-contre montre qu'après deux années de progression irrégulière, cette part a d'abord stagné, puis commence pour la première fois dans les chiffres du troisième trimestre 2019, à diminuer. Cela montre qu'il existe aujourd'hui une "prime" à l'opérateur d'infrastructure dont l’impact augmente.


Il ne suffit donc pas que plus de 90% des lignes soient accessibles par deux FAI nationaux pour que la dynamique concurrentielle qui a animé le marché du xDSL se reproduise à l'identique sur le FttH.

Pour améliorer la concurrence sur le nouveau réseau, au moins deux conditions seraient à remplir :
- que l'OI (pour Opérateur d’Infrastructure) ne bénéficie pas de fait d'un avantage concurrentiel notamment en raison de ses campagnes d'information préalables à la commercialisation des lignes ;
- que les OCEN (pour Opérateur Commercial d'Envergure Nationale) qui sont ses concurrents fassent l'effort de connecter les plaques FttH à leur propre réseau, sous peine de voir leurs clients xDSL les quitter pour bénéficier de la fibre optique, au moins pour un temps.


CEREMA - Analyse complète - 2020-01-15

 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?