// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







RH - Actualités

Le collègue idéal est drôle, travailleur et à l’esprit d’équipe - Être négatif, fainéant ou se mêler de tout sont considérés comme les pires défauts

Rédigé par ID CiTé le 30/09/2019



Le collègue idéal est drôle, travailleur et à l’esprit d’équipe - Être négatif, fainéant ou se mêler de tout sont considérés comme les pires défauts
Près de 55 % des salariés interrogés trouvent que le fait de tout critiquer est absolument insupportable. 53 % des salariés interrogés détestent les gens qui sentent mauvais. Le fait de tenir des propos déplacés (sexisme etc…) est également décrié par près de 52 % des répondants. Suivent ensuite d’autres défauts comme faire du bruit (37 %), trop parler (24 %), ne pas parler (15 %) ou le fait de mâcher bruyamment du chewing-gum (13 %).

Difficile de dire ses quatre vérités à son voisin de bureau
Supporter ces défauts est une chose, le dire en est une autre. Là encore ça coince pour les salariés. En effet si 46 % des répondants affirment pouvoir dire à leurs collègues que l’un de leurs comportements les gênent c’est seulement rarement. 24 % arrivent à le dire souvent et 23 %, jamais. Les plus courageux ne sont que 7 % à le dire systématiquement.

Être négatif, fainéant ou se mêler de tout, considérés comme les pires défauts
Les salariés interrogés ont une idée très précise des pires défauts de leur collègues. Être négatif est le premier des défauts pour un salarié sur 2. Se mêler de tout arrive en seconde position à 41 %. Être fainéant est insupportable pour 39 % des répondants et 38 % ne supporteraient pas d’avoir un collègue sale. Être plaintif est un défaut important pour 36 % des salariés interrogés. Ne parler que de soi est rédhibitoire pour 28 % des personnes interrogées. Enfin les êtres irascibles sont détestés par 22 % des salariés interrogés qui n’aiment pas non plus les collègues trop curieux (11 %), qui parlent trop (11 %) ou renfermés sur eux-mêmes (10 %).


Le collègue idéal est drôle, travailleur et a l’esprit d’équipe
Alors avec tous ces défauts, à quoi ressemble le collège idéal ? Quelles qualités font de vous un bon collègue ? Plus d’un salarié sur deux encensent les collègues qui ont l’esprit d’équipe (entraide, soutien…). 43 % des salariés préfèrent des collègues ouverts d’esprit (43 %), drôles (42 %), travailleurs (43 %) et enthousiastes (31 %). 28 % des salariés apprécient qu’un collègue aide en cas de besoin et soit à l’écoute (25 %). L’intelligence et la discrétion sont deux qualités essentielles pour un salarié sur sept.

Bien s’entendre avec ses collègues est indispensable à l’épanouissement personnel
Concernant le bonheur au travail, les résultats de notre enquête sont sans appel : bien s’entendre avec ses collègues une une des clés du bonheur au travail pour 95 % des personnes interrogées ! Pour 40 %, cette bonne entente est jugée importante pour l’épanouissement personnel et pour 55 %, elle est très importante. Heureusement près des 2/3 des répondants disent bien s’entendre avec leurs collègues. Pour 27 %, l’entente est même très bonne.

Des collègues amis dans la vie et sur les réseaux sociaux
Une fois la journée terminée, les afterworks entre collègues ne sont pas la norme : 60 % des actifs n’en font jamais, 33 % des salariés le pratiquent au moins une fois par mois et ils ne sont que 3 % à le faire au moins une fois par semaine. Pour autant, 57 % des personnes interrogées considèrent certains collègues comme des amis et 68 % les voient en dehors du travail, 12 % les voyant même souvent. Concernant les réseaux sociaux c’est au cas par cas : 64 % des personnes interrogées ont ajouté leurs collègues sur Instagram et/ou Facebook.


RegionsJob, ParisJob, Mode(s) d’Emploi - Etude complète - 2019-09-27







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...