// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Démocratie locale - Citoyenneté

Les chiffres de l'immigration, de l'asile et de l'acquisition de la nationalité française en 2019

Rédigé par ID CiTé le 23/01/2020



Les chiffres de l'immigration, de l'asile et de l'acquisition de la nationalité française en 2019
L’année 2019 marque une hausse très sensible des éloignements d’étrangers en séjour irrégulier, avec une augmentation de 19 % par rapport à l’année 2018. S’agissant des éloignements forcés, la progression est proche de 50 % par rapport à 2016.

Demande d'asile
Si la demande est restée dynamique (en hausse de 7 %), la part des demandeurs d’asile sous procédure Dublin a marqué une diminution au cours de l’année, à mettre notamment au crédit de l'action pour augmenter les transferts, qui ont progressé de 51 %. La part de la demande d’asile issue de pays d’origine sûrs, et notamment la demande albanaise et géorgienne, a également décru en cours d’année grâce au renforcement de la coopération avec les pays concernés et au traitement accéléré des demandes de leurs ressortissants. Les efforts en matière de traitement de la demande d’asile vont se poursuivre en 2020, l’OFPRA bénéficiant de renforts conséquents avec l’arrivée de 200 agents, dont 150 officiers de protection.

Accompagnement des demandeurs d’asile dans l’hébergement
15 291 places ont été créées, soit une augmentation de 17 % du parc, qui atteint 107 274 places au 31 décembre 2019. En 2020, l'objectif portera notamment sur l’amélioration de la prise en charge du public vulnérable.

Réinstallation (transfert de personnes déjà reconnues comme réfugiées depuis l’extérieur du territoire européen vers la France, afin de leur éviter un trajet au péril de leur vie)
L’objectif de 10 000 personnes accueillies en France en 2018 et 2019 a été atteint (9 965 personnes réinstallées), et nous allons poursuivre nos efforts pour atteindre à nouveau cet objectif sur la période 2020 - 2021.

Admission au séjour
L’année 2019 a été notamment marquée par une hausse de la délivrance des titres étudiant (+9,3 %). L’immigration économique progresse également sensiblement, sous l’effet, en particulier, de la mise en place du passeport "Talents".

L’immigration familiale et les admissions exceptionnelles au séjour marquent une baisse.

------------------------
L’intégration des personnes admises au séjour est également un enjeu majeur et est au cœur de l’action du Gouvernement. Le comité interministériel à l’intégration (C2I) de juin 2018 a acté la mise en œuvre d’une cinquantaine de mesures portant une rénovation ambitieuse de l’intégration en France, dont le doublement des heures de langue et d’éducation civique, la création d’un module spécifique de 600 heures pour les non-lecteurs, non-scripteurs dans la langue d’origine, ou encore la mise en place d’un volet relatif à l’insertion professionnelle.
La dépense consacrée à l’intégration est ainsi passée de quelque 100 millions d’euros en 2018 à près de 155 millions d’euros en 2019, ce qui représente un effort inédit. Grâce à cette mobilisation, près de 110 000 personnes ont pu bénéficier d’un contrat d’intégration républicaine (CIR) en 2019, levier majeur pour une intégration réussie.

Ministère de l'Intérieur - Communiqué complet- 2020-01-22
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...