// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Eau - Assainissement

Les députés européens approuvent l'accord sur l'eau du robinet et appellent au respect de la législation européenne sur l’eau

Rédigé par ID CiTé le 02/12/2020



Les députés européens approuvent l'accord sur l'eau du robinet et appellent au respect de la législation européenne sur l’eau
La commission de l'environnement a adopté l'accord sur la directive relative à l'eau potable et une résolution demandant une meilleure mise en œuvre de la législation européenne sur l'eau.

L'
accord avec les États membres sur la directive relative à l'eau potable  a été adopté mardi par 73 voix pour, 2 contre et 5 abstentions. Les nouvelles règles amélioreront la qualité de l'eau du robinet en rendant plus strictes les limites maximales de certains polluants tels que le plomb et les bactéries nocives. Par ailleurs, elles visent à réduire les déchets plastiques en encourageant l’utilisation de l’eau du robinet. Pour y parvenir, un approvisionnement gratuit ou à faible coût en eau pourrait être prévu dans les bâtiments publics, pour les clients des restaurants, dans les cantines et pour les services de restauration.

Se conformer à la législation européenne sur l'eau au plus tard en 2027
De plus, la commission de l’environnement a adopté, par 68 voix pour, 2 contre et 10 abstentions, une résolution sur la mise en œuvre de la législation européenne relative à l'eau.

Les députés partagent l'évaluation de la Commission européenne: la directive-cadre sur l'eau (DCE) est adaptée à son objectif et ne devrait pas être révisée. Cependant, ils regrettent vivement que la moitié des masses d'eau de l'UE ne soient toujours pas en bon état et que les objectifs de la DCE n’aient pas encore été atteints. Cela est principalement dû à un financement inadéquat, à une mise en œuvre particulièrement lente et à une application insuffisante. Les principes de précaution et du pollueur-payeur ne sont pas mis en œuvre de façon adéquate et de nombreux États membres utilisent de manière trop large les exemptions possibles, affirment les députés.
La résolution souligne que les objectifs de la DCE doivent être mieux intégrés dans les politiques sectorielles, en particulier dans les domaines de l'agriculture, des transports et de l'énergie, afin de parvenir à une conformité totale avec la DCE et à un "bon état" de toutes les eaux de surface et souterraines d'ici 2027 au plus tard.

Les députés exhortent les États membres à réduire l'utilisation d'engrais et de pesticides. Ils demandent que ces objectifs soient intégrés et mis en œuvre dans les plans stratégiques nationaux dans le cadre de la politique agricole de l'UE. Des mesures supplémentaires concernant les produits chimiques et les polluants, des politiques de tarification de l'eau, l'énergie hydroélectrique et le traitement des eaux usées urbaines sont nécessaires, précisent les députés.

Prochaines étapes
Le Parlement dans son ensemble se prononcera sur l’accord relatif à la directive sur l’eau potable et sur la résolution concernant la mise œuvre de la législation européenne sur l’eau pendant sa session plénière des 14-17 décembre

Parlement Européen - 
Communiqué complet

 







 
Votre inscription est libre, gratuite
et sans engagement...

 
Vous bénéficiez d'un accès limité aux informations du jour (réception du bulletin quotidien par mail)


 
L'accès complet à l'ensemble
des services est réservé
aux abonnés à ID.Veille
(souscripteurs* et utilisateurs**)
  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement
- Licence libre de droits et de diffusion
- Droit de redifusion interne sans souscription supplémentaire
- Identifiants uniques multi-utilisateurs
- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites
- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires
- Bulletins quotidiens téléchargeables
- 50 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers
- Archives
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Pas de publicité
- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année

Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille

 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?