// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Démocratie locale - Citoyenneté

Loi visant à lutter contre les contenus haineux sur internet - le Conseil constitutionnel censure des dispositions portant à la liberté d'expression des atteintes qui ne sont pas adaptées, nécessaires et proportionnées (Conseil Constitutionnel - Con

Rédigé par ID CiTé le 19/06/2020



Loi visant à lutter contre les contenus haineux sur internet - le Conseil constitutionnel censure des dispositions portant à la liberté d'expression des atteintes qui ne sont pas adaptées, nécessaires et proportionnées (Conseil Constitutionnel - Con
De l'ensemble des motifs, le Conseil constitutionnel déduit que, compte tenu des difficultés d'appréciation du caractère manifestement illicite des contenus signalés dans le délai imparti, de la peine encourue dès le premier manquement et de l'absence de cause spécifique d'exonération de responsabilité, les dispositions contestées ne peuvent qu'inciter les opérateurs de plateforme en ligne à retirer les contenus qui leur sont signalés, qu'ils soient ou non manifestement illicites. Elles portent donc une atteinte à l'exercice de la liberté d'expression et de communication qui n'est pas nécessaire, adaptée et proportionnée.

Ces deux censures entraînent, par voie de conséquence, celles des autres dispositions de la loi destinées à accompagner la mise en œuvre de ces obligations de retrait, à savoir les articles 3, 4, 5, 7, 8 et 9 de la loi déférée.

Enfin, le Conseil constitutionnel censure d'office comme ayant le caractère de "cavaliers législatifs", c'est-à-dire comme n'ayant pas leur place dans la loi déférée, faute d'avoir un lien avec les dispositions initiales du projet de loi, l'article 11 de la loi déférée ainsi que les dispositions des 2 ° et 3 ° de son article 12. La censure de ces dispositions, adoptées selon une procédure contraire à la Constitution, ne préjuge pas de la conformité de leur contenu aux autres exigences constitutionnelles.


Conseil constitutionnel - Décision n° 2020-801 DC - 2020-06-18
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...