// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Marché des télécoms d’entreprises : enfin une bonne nouvelle ?

Rédigé par ID CiTé le 04/02/2020



Marché des télécoms d’entreprises : enfin une bonne nouvelle ?
Dans un marché national dominé par le duopole de fait d’Orange et de SFR, les zones desservies par les RIP de première génération ont longtemps été les seules réellement concurrentielles. Et pendant longtemps, les seules à disposer d'opérateurs d’infrastructures neutres et non intégrés.
C’est une autre initiative publique, celle du régulateur, qui est à l’origine d’une première tentative de généraliser le modèle efficace des collectivités. L’Arcep a permis de proposer une offre d’accès, neutre et mutualisée, activée sur l’ensemble du territoire, en créant les conditions de régulation du marché permettant à un acteur privé neutre "wholesale only" de répliquer l’action des RIP.
Ce modèle "wholesale only" a depuis été promu et repris par la Commission européenne dans son nouveau code des communications électroniques. L’OCDE, dans son rapport publié le 10 septembre 2019, l’identifie comme un des modèles d’avenir des opérateurs.

Les difficultés rencontrées par Kosc, premier acteur à s’attaquer à ce duopole, semblaient avoir eu raison de cette initiative lorsque l'opérateur a été placé en redressement judiciaire fin 2019. L’Avicca a alors alerté sur les conséquences de voir le duopole perdurer sine die et a exprimé l’inquiétude de l’ensemble de l’écosystème.

L’Avicca se félicite de voir qu’un plan de continuation de l’activité a été déposé par Altitude Infrastructure avec le soutien du management de Kosc.

Bien que le groupe Altitude ne soit pas un opérateur "wholesale only" puisqu’il possède également l’opérateur Linkt, l’Avicca considère que la neutralité d’Altitude Infrastructure au regard des RIP qu’il exploite déjà depuis de nombreuses années n’est plus à démontrer.


Le Tribunal de commerce devra choisir dans les prochaines semaines entre le plan de continuation et les offres de cession déposées qui ne nous sont pas connues à date.
Il est donc trop tôt pour se réjouir. L’Avicca rappelle son attente d’une ouverture durable de la concurrence sur le marché professionnel y compris en dehors des zones RIP des collectivités territoriales. N'en déplaise à ceux qui persistent à ignorer fortement les besoins réels des entreprises, la fibre optique leur est bien de plus en plus indispensable.

AVICCA - 2020-02-03


 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...