// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Mise en œuvre de la feuille de route 5G : le Gouvernement communique à l’Arcep ses orientations en vue de l’élaboration des prochaines attributions de fréquences pour la 5G

Rédigé par ID CiTé le 14/05/2019



Mise en œuvre de la feuille de route 5G : le Gouvernement communique à l’Arcep ses orientations en vue de l’élaboration des prochaines attributions de fréquences pour la 5G
La 5G est un enjeu stratégique pour l’industrie française, la compétitivité de notre économie, l’innovation et pour des services publics rénovés. Cette prochaine génération de réseau mobile promet un saut de performances technologiques par rapport à la 4G : débit 10 fois supérieur, latence divisée par 10, fiabilité accrue, connexion plus stable même en mobilité, capacité à connecter simultanément de très nombreux objets et meilleure efficacité énergétique.

Pour s’y préparer, le Gouvernement s’est doté en juillet 2018 d’une feuille de route pour faciliter le développement et le déploiement de la 5G, incluant le programme de travail de
 l'Arcep .Cette feuille de route est en cohérence avec les actions lancées au niveau européen afin de répondre aux besoins croissants de connectivité et d’accroître la compétitivité des pays de l’Union européenne (UE).

4 chantiers d’envergure ont été identifiés : 
•libérer et attribuer les fréquences radioélectriques pour les réseaux 5G ;
• favoriser le développement de nouveaux usages industriels ;
• accompagner le déploiement des infrastructures de la 5G grâce à des conditions favorables à un déploiement rapide ;
• assurer la transparence et le dialogue sur les déploiements de la 5G et l’exposition du public.

Dans ce cadre, le Gouvernement et l’Arcep ont lancé, depuis plusieurs mois, les travaux nécessaires d’évaluation de l’opportunité de l’attribution des bandes de fréquences pertinentes identifiées sur le territoire métropolitain. Parmi les bandes identifiées, la bande 3,4 - 3,8 GHz recueille l’intérêt des acteurs pour une attribution prochaine.

Le Gouvernement fixera les conditions d’attribution des fréquences concernées, sur proposition du régulateur.
Afin que cette proposition s’inscrive au mieux dans la politique de l’État en matière d’utilisation du spectre radioélectrique et d’investissement dans le développement sur l’ensemble sur territoire des services de communications électroniques mobiles à très haut débit, le Gouvernement précise dès à présent au régulateur les objectifs qu’il lui reviendra de poursuivre dans l’élaboration du cahier des charges : l’aménagement numérique du territoire, l’équilibre concurrentiel, l’innovation et enfin l’émergence de nouveaux services en faveur des "verticales" de l’économie…


Cohésion des Territoires - Communiqué complet- 2019-05-10







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...