// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

Observatoire du Très Haut Débit 2019 : le nombre de prises à connecter au-delà de 2022 est estimé à 6,4 millions dont 3 millions n’ont pas encore trouvé de financement

Rédigé par ID CiTé le 23/05/2019



Observatoire du Très Haut Débit 2019 : le nombre de prises à connecter au-delà de 2022 est estimé à 6,4 millions dont 3 millions n’ont pas encore trouvé de financement

S’il reste la référence en matière d’observation, avec une prise de recul nationale sur les principaux critères (nombre de prises, emploi-insertion, …), associée à une vision de long terme en matière d’infrastructures numériques, l’observatoire s’est à nouveau enrichi cette année avec la mesure de données clés : le nombre de supports aériens à mobiliser pour tenir les objectifs dans les Réseaux d’Initiative Publique et surtout, un chiffrage précis du "reste à faire" (au-delà de 2022) à la lumière des nouvelles hypothèses du marché (AMEL, dernières signatures RIP, …).

Le cap des 4 millions de prises FTTH produites par an devrait être franchi cette année (progression de 2,6 à 4,3 millions en 2 ans).
Côté commercialisation des offres, le modèle des RIP a su créer les conditions favorables à l’exercice des opérateurs locaux, qui ont insufflé une véritable dynamique dans ces zones comparées aux zones privées. 2020 verra l’impact de l’arrivée progressive des OCEN sur l’année 2019.
Toutefois, à part sur les zones RIP, la digitalisation des PME est toujours à la peine avec seulement 16% des entreprises de moins de 50 salariés connectés à la fibre (sans progression notable au cours des années).

Quant aux collectivités, elles confirment adopter une vision de long terme dans leurs démarches de Smart territoires. Si des exemples remarquables sont déjà à l’œuvre et ont lancé les discussions de la table-ronde, InfraNum et l’Avicca insistent sur le besoin d’accompagnement, notamment sur les aspects de gouvernance de la donnée et de mutualisation des initiatives qui doivent être abordées à l’échelle minimale de l’intercommunalité.

Vigilance au-delà de 2022
"Compte-tenu des dernières signatures de RIP et dans l’hypothèse où toutes les demandes AMEL actuelles trouvent une issue favorable, le nombre de prises à connecter en THD au-delà de 2022 est estimé à 6,4 millions (dont 2,2 millions auront besoin de mix technologique - THD radio et satellite)" a estimé Pierre-Michel Attali, Vice-président d’InfraNum et dirigeant du cabinet Idate..
Parmi ces 6,4 millions de prises, au moins 3 n’ont pas encore trouvé de financement (chiffre en nette baisse puisqu’il était estimé à 6 millions l’an dernier). "Ces prises, les plus difficiles à raccorder, pourrait coûter 5,715 milliards d’euros, dont 800 millions de fonds d’Etat (soit nettement moins que les prévisions réalisées en 2017)" précise Etienne Dugas.
Sachant de surcroît que les déploiements ne s’arrêteront pas à cette date (une densification est à prévoir pour répondre aux nouvelles implantations), InfraNum et l’Avicca n’ont cessé d’appeler à une réouverture prioritaire du guichet de financement des RIP.
Un appel entendu par Julien Denormandie, Ministre auprès de la Ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités locales qui, s’il a confirmé la fin des procédures AMEL au 15 juin prochain, s’est engagé à étudier les modalités de financement de ce "reste à faire" désormais chiffré avec précision.
L’Observatoire conclut sur le rattrapage notable de la France en matière de THD. A l’horizon 2025, elle pourrait en devenir le leader européen. "L’expertise acquise doit être valorisée et servir au développement international de toute la filière pour en assurer sa pérennité et celle de ces nombreux collaborateurs" clame Etienne Dugas. Et il entend pour cela s’appuyer largement sur l’outil Comité Stratégique de Filière (CSF) et l’Etat.
InfraNum/Banque des Territoires/Avicca - Observatoire - 2019-05-21

Déploiement du numérique : Julien Denormandie "aux côtés" des collectivités
Cohésion des territoires - Communiqué complet- 2019-05-22








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?