// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite

Dès la création de notre société, nous avons souhaité mettre en place des abonnements simples (sans options) et.... d'un coût très abordable au regard des services apportés. D’autre part, nous avons créé une version simplifiée gratuite à laquelle vous êtes inscrit-e.

Ces derniers mois, nous avons constaté une utilisation disproportionnée des informations fournies gratuitement par ID.CiTé, voire une rediffusion illégale (hors CGU)

Notre existence, la qualité de nos contenus éditoriaux et le développement de nouveaux services dépendent uniquement des abonnements et nous n'avons aucune autre source de financemment. Ce qui fait notre particularité et nous permet de travailler sans la pression d'actionnaires et/ou de partenaires privés.

Tous les services en accès libre
jusqu'à fin 2021


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Si vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné, contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Institutions européennes

Plan de relance de la Commission européenne de 750 milliards d'euros, quelles conséquences pour la politique de cohésion ?

Rédigé par ID CiTé le 29/05/2020



Plan de relance de la Commission européenne de 750 milliards d'euros, quelles conséquences pour la politique de cohésion ?
La Commission européenne a présenté le 27 mai sa proposition de plan de relance. Instrument phare de cette proposition "Next Generation EU" doté de 750 milliards d'euros.

Une partie de ces fonds auront un impact sur la politique de cohésion.
Pour répondre à la crise sanitaire mondiale, la Commission européenne a proposé un plan de relance économique et sociale.

"Next Generation EU" se décline en trois pilliers :
1. Soutenir les États membres en matière d'investissements et de réformes.

2. Relancer l'économie de l'Union en attirant des investissements privés.

3. Tirer les enseignements de la crise.
C'est dans le cadre du premier pilier que les conséquences sur la politique de cohésion sont visibles, à savoir :
-> un complément de 55 milliards d'euros pour les programmes actuels de la politique de cohésion entre aujourd'hui et 2022 au titre de la nouvelle initiative REACT-EU qui sera réparti en fonction de la gravité des effets socio-économiques de la crise, notamment le taux de chômage des jeunes et la prospérité relative des États membres ;

-> une proposition de renforcement du Fonds pour une transition juste à hauteur de 40 milliards d'euros, afin d'aider les États membres à accélérer la transition vers la neutralité climatique ;

-> un renforcement de 15 milliards d'euros pour le Fonds européen agricole pour le développement rural afin d'aider les zones rurales à effectuer les changements structurels nécessaires conformément au pacte vert pour l'Europe et à réaliser les objectifs ambitieux conformément à la nouvelle stratégie en faveur de la biodiversité et à celle dite "De la ferme à la table".

Et après ?
La Commission considère qu'il faut parvenir à un accord politique rapide sur l'instrument "Next Generation EU" et le budget global de l'UE pour 2021-2027 au niveau du Conseil européen d'ici à juillet pour donner une nouvelle dynamique à la relance et doter l'UE d'un outil puissant pour remettre l'économie sur pied et construire pour l'avenir

Europe en France - Communiqué complet - 2020- 05-28
 






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...