ID CiTé - Veille juridique et professionnelle des collectivités territoriales





RH - Actualités

RH - Actu // La RQTH - De l'utilité de se déclarer

(Article ID.CiTé/ID.Veille du 08/12/2023 )



RH - Actu //  La RQTH - De l'utilité de se déclarer
La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) est un dispositif dont peut bénéficier tout agent souffrant d'un handicap, d'une maladie chronique ou d'un problème de santé ayant des répercussions sur son travail.

Qu’est ce que la RQTH ?
La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) attribue à un agent un statut de travailleur handicapé en lui donnant accès à des droits.
L’agent en fait la demande auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), instance qui accorde la RQTH après évaluation de la demande par son équipe pluridisciplinaire.
A l’issue de l’instruction de la demande, la MDPH transmet une notification de décision indiquant, le cas échéant, la durée de validité de la RQTH qui peut être attribuée de manière permanente (si handicap irréversible) ou être à renouveler.

Qui peut bénéficier de la RQTH ?
Les personnes en situation de handicap, quel qu’il soit et sous certaines conditions, et dont les capacités au travail sont impactées du fait de leur handicap.
« Est considérée comme travailleur handicapé toute personne dont les possibilités d'obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l'altération d'une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique. » (
art. L.5213-1 du Code du travail )

Pourquoi demander la RQTH ?
La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) permet de prendre en compte l'état de santé au cours du parcours professionnel de l'agent et peut permettre une amélioration de ses conditions de travail si nécessaire. L’acquisition de nouvelles compétences est privilégiée et favorisée afin de continuer d’évoluer professionnellement et ainsi préparer son avenir professionnel.
La RQTH permet :
- Un aménagement du poste de travail (étude ergonomique, écrans supplémentaires…) ;
- Un aménagement du temps de travail (temps partiel de droit avec perte financière par exemple) ;
- Des aides à la mobilité (priorité en matière de mutation, de détachement ou de mise en disponibilité) ;
- Un parcours individualisé de formation ;
- Un accès à une reconversion professionnelle ;
- Un suivi médical particulier avec la médecine du travail ;
- Une prise en charge de matériels (appareils auditifs, équipements, accessibilité aux locaux…) ;
- Un dispositif d’emploi accompagné.

CIG Versailles >> 
Document complet



 



Les derniers articles RH les plus lus