// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

RH - Doc // Quels freins limitent encore le recours au congé de paternité chez les jeunes pères ?

Rédigé par ID CiTé le 04/03/2022



RH - Doc // Quels freins limitent encore le recours au congé de paternité chez les jeunes pères ?
Le congé de paternité instauré en 2002 et réformé en 2021 se présente comme une mesure favorable à l’égalité femmes-hommes. Alors que la majorité des pères recourent au dispositif, environ 3 sur 10 n’exercent pas leur droit. 
Avant sa réforme en juillet 2021, le congé de paternité et d’accueil de l’enfant se composait de 11 jours consécutifs à utiliser dans les quatre premiers mois de l’enfant, en complément des 3 jours de congés pris en charge par l’employeur au moment de la naissance.

La comparaison avec les autres pays européens suggère que la popularité du congé de paternité en France tient d’abord à sa durée courte et son taux indemnisation élevé.

Toutefois, la stabilité du taux de recours au congé au cours de ces vingt dernières années interroge, dans un contexte où les normes égalitaires ont progressé et où la spécialisation des rôles s’est atténuée, tout particulièrement chez les jeunes couples. Comment expliquer ce non-recours résiduel ? Les pères qui n’exercent pas leur droit sont-ils particulièrement réticents à s’investir dans la sphère familiale ?

Sommaire
 - Les situations d’emploi précaire limitent le recours au congé
 - Un recours plus faible aux deux extrémités de la distribution des revenus
 - Le recours s'accompagne d'une meilleure répartition de certaines tâches

CEREQ>> Etude complète










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...