// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

RH-Doc - Temps partiel subi et choisi dans la fonction publique et le secteur privé

Rédigé par ID CiTé le 24/05/2016


Le temps partiel concerne en moyenne de 2010 à 2012 un salarié sur cinq dans la fonction publique comme dans le secteur privé. Les taux mesurés dans les différentes familles de métiers de la fonction publique varient néanmoins de manière importante, de moins de 10 % à plus du tiers des salariés.


Dans le secteur privé également, la proportion de salariés à temps partiel varie fortement selon que l’on considère le secteur de la construction (5 % de salariés à temps partiel) ou le secteur tertiaire (22 %). 
Les hommes sont 6 % à travailler à temps partiel, contre plus du quart des femmes de la fonction publique et près du tiers de celles du secteur privé. 

La proportion de salariés à temps partiel subi est plus importante dans le secteur privé (un tiers des salariés à temps partiel) que dans la fonction publique (un quart d’entre eux). Dans les deux secteurs, ce sont davantage les salariés les moins qualifiés et aux statuts plus précaires qui sont concernés.

La part plus faible de temps partiel subi dans la fonction publique est à lier à la réglementation qui interdit aux employeurs publics d’offrir aux fonctionnaires de l’État et hospitaliers des postes à temps incomplet. 
Pour les salariés en CDD ou en CDI, la probabilité d’être à temps partiel subi est légèrement plus élevée dans la fonction publique que dans le secteur privé. Les motivations déclarées des salariés à temps partiel choisi — études ou formation, raisons de santé, garde d’un ou de plusieurs enfants ou l’octroi de plus de temps libre — sont citées dans des proportions assez proches par les salariés du public ou du privé. 

Quel que soit le secteur d’activité, la garde d’enfant est la première des raisons invoquées pour expliquer un temps de travail réduit. Elle l’est dans une moins grande proportion dans le secteur privé que dans la fonction publique où existe un temps partiel de droit accordé automatiquement, notamment pour cette raison. La probabilité de travailler à temps partiel pour garde d’enfant est fortement liée à l’âge et au fait d’être une femme. 

Les femmes ont par ailleurs, quelle que soit la raison déclarée, une probabilité plus importante de travailler à temps partiel que les hommes, si bien qu’à caractéristiques familiales et professionnelles égales, leur probabilité de travailler à temps complet est inférieure à celle des hommes de 19 points dans la fonction publique et de 22 points dans le secteur privé.

Ministère de la Fonction Publique - 2016-05-23










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...