// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Culture - Loisirs - Patrimoine

RM - Renoncement de certains musées français aux chiffres romains

Rédigé par ID CiTé le 15/09/2021



RM - Renoncement de certains musées français aux chiffres romains
Les décisions récentes d'un certain nombre de musées de substituer ponctuellement l'utilisation des chiffres romains à celle des chiffres arabes dans la notation des siècles et des rois ont pu susciter des interrogations.

Au musée Carnavalet - Histoire de Paris, la révision de l'ensemble du parcours muséographique à l'occasion de la rénovation dont cet établissement a récemment fait l'objet a conduit à introduire occasionnellement la simplification questionnée.

C'est une infime partie des contenus qui a été modifiée. Les cartels à disposition du public, y compris pour les enfants, continuent à utiliser les chiffres romains. Ce sont uniquement 170 textes, sur l'ensemble des 3 000 contenus qui ont été produits pour le nouveau parcours, sur lesquels le musée a choisi d'appliquer cette mesure d'accessibilité universelle, suivant en cela une recommandation européenne, pour une information «facile à lire et à comprendre» (FALC).

Le musée du Louvre, où les visiteurs ne maîtrisant pas l'alphabet latin représentent une part très importante, a également, depuis quelques années et pour les mêmes raisons, expérimenté cette voie parmi d'autres, comme la taille des caractères, l'emplacement des cartels ou la signalétique.
Ce sont autant de réflexions visant à proposer une expérience de visite plus facile, confortable et enrichissante. Dans les deux cas, l'objectif est d'offrir à un public le plus large possible des contenus aisément accessibles. Il s'agit d'un souci de lisibilité et de compréhension pour tous, permettant d'accompagner les visiteurs, mais aussi - puisque le but reste de les informer et de les enrichir - de les inciter à lire les cartels.

Il n'est donc nullement question d'un bannissement des chiffres romains, encore moins d'un affaiblissement de la culture classique, mais plutôt de porter la volonté de s'adresser à tous ceux qui peuvent être gênés dans leur compréhension.

Sénat - R.M. N° 21690 - 2021-09-02
 







 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?