// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite

Dès la création de notre société, nous avons souhaité mettre en place des abonnements simples (sans options) et.... d'un coût très abordable au regard des services apportés. D’autre part, nous avons créé une version simplifiée gratuite à laquelle vous êtes inscrit-e.

Ces derniers mois, nous avons constaté une utilisation disproportionnée des informations fournies gratuitement par ID.CiTé, voire une rediffusion illégale (hors CGU)

Notre existence, la qualité de nos contenus éditoriaux et le développement de nouveaux services dépendent uniquement des abonnements et nous n'avons aucune autre source de financemment. Ce qui fait notre particularité et nous permet de travailler sans la pression d'actionnaires et/ou de partenaires privés.

Tous les services en accès libre
jusqu'à fin 2021


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Si vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné, contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Etat civil - Recensement - Elections

Recensement de la population - Traitement des non réponses et réponses incomplètes

Rédigé par ID CiTé le 21/08/2019



Recensement de la population - Traitement des non réponses et réponses incomplètes
L'Insee, en partenariat avec les communes, réalise chaque année un recensement de la population auprès de 5 millions de logements. Le parlementaire signale que les communes rencontrent de plus en plus de difficultés pour obtenir des réponses complètes des habitants. L'adhésion de la population au recensement est en effet un enjeu essentiel auquel l'Insee est très attentif. Des actions de communication ont lieu chaque année pour expliquer aux habitants que répondre au recensement est un acte civique, rapide et simple. Les populations les plus difficiles à joindre, comme les étudiants par exemple, font l'objet de communication dédiée.

Le premier indicateur que l'Insee surveille avec attention est le taux de non-réponse (totale) à l'enquête annuelle de recensement. Malgré les difficultés ressenties sur le terrain, notamment dans certaines zones très urbaines, ce taux de non-réponse reste faible. Il s'établit en 2019 à 3,9 %. Lorsqu'un ménage ne veut pas répondre ou est absent de son logement, l'agent recenseur cherche à obtenir les informations essentielles auprès du voisinage, notamment si le logement est occupé de manière permanente par une famille et combien d'habitants y vivent. Cette information est récupérée pour plus des trois quarts des logements non répondants. Dans les autres cas, l'Insee estime le nombre d'habitants de ces logements ainsi que leurs caractéristiques : ils sont donc bien inclus dans les résultats diffusés. 

Réponses incomplètes. Ces cas n'ont pas progressé ces dernières années et ils sont même moins nombreux depuis l'introduction de la réponse par internet. La qualité des données recueillies par le recensement ne s'est donc pas dégradée ces dernières années. 


Depuis 2015, les habitants peuvent répondre par internet.
Ce mode de réponse remporte l'adhésion de la population puisqu'en 2019, 60 % des habitants ont choisi ce mode de réponse. La réponse par internet progresse chaque année depuis 2015. Toutefois, pour les personnes ne pouvant pas ou ne souhaitant pas répondre par internet, il est toujours possible de répondre sur des questionnaires papier remis par l'agent recenseur. Le ministre assure le sénateur que chaque année l'Insee met en œuvre de nombreux moyens sur le recensement pour appuyer les communes et vérifier que la collecte se passe au mieux sur l'ensemble du territoire français. Grâce aux efforts conjoints des communes et de l'Insee, les résultats du recensement sont précis et de qualité.

Sénat - R.M. N° 11382 - 2019-08-08  

 






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...