// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Statistiques Arcep au T1 2020 : et les RIP tirent une nouvelle fois vers le haut les déploiements FttH

Rédigé par ID CiTé le 16/06/2020



Statistiques Arcep au T1 2020 : et les RIP tirent une nouvelle fois vers le haut les déploiements FttH
Pas d’effet Covid-19 décelable sur la production des prises FttH selon les statistiques Arcep pour le premier trimestre 2020. Et pour cause, le confinement ayant démarré à la mi-mars et n’ayant pas bloqué l’ensemble des déploiements, mais plutôt fortement ralenti les chantiers en cours, l’impact ne pouvait être que limité. Il devrait en être tout autrement lors de la publication des statistiques du deuxième trimestre à la prochaine rentrée…

La première bonne surprise de ce premier trimestre 2020, c’est que les déploiements sont bien supérieurs à ceux du T1 2019, sans égaler pour autant les chiffres records du T4 2019.
Le rythme augmente en effet de 30 %, mais essentiellement - et c’est la seconde bonne surprise - grâce aux RIP, qui auront produit 54% de prises de plus qu’au T1 2019. En zone d’initiative privée, le bilan est plus contrasté : si les déploiements en zone AMII ont progressé de 26% par rapport au T1 2019, le rythme de production en ZTD est strictement identique à ce qu’il était 1 an auparavant.


En valeur absolue, la zone privée continue à produire un peu plus de 2 fois plus de prises qu’en zone d’initiative publique.
Cependant, comme l’Arcep le rappelait une nouvelle fois dans ses récentes publications, les longueurs de génie civil par ligne sont plus de trois fois supérieurs en zone d’initiative publique qu’en zone privée. Ce constat vaut tant sur le segment transport que sur celui de la distribution, ou encore s’agissant du nombre de NRO déployés.
En conséquence de quoi la zone d’initiative publique produit, en valeur relative, un bien plus grand nombre de prises FttH que l’ensemble des opérateurs en zone d'initiative privée.

En attendant une analyse plus détaillée de ces nouvelles données, 
l’Avicca regrette à nouveau - et sans surprise - la faible progression du taux de mutualisation à 3 et 4 opérateurs en zone RIP, inférieure de moitié à celle mesurée en zone d’initiative privée. Le sujet de la tarification des prises FttH en mode IRU ne peut à lui seul expliquer ce fossé entre zone publique et zone privée, mais sa résolution ne pourra que contribuer à améliorer ce constat fait à chaque publication des statistiques trimestrielles de l’Arcep. Mais pour être résolu, encore faut-il que les autorités nationales se saisissent vraiment de ce point et donne une suite aux propositions de l’Avicca, mais aussi à certaines propositions formulées par d'autres acteurs, OI comme OCEN.

AVICCA - Communiqué complet - 2020-06-15
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...