// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite

Dès la création de notre société, nous avons souhaité mettre en place des abonnements simples (sans options) et.... d'un coût très abordable au regard des services apportés. D’autre part, nous avons créé une version simplifiée gratuite à laquelle vous êtes inscrit-e.

Ces derniers mois, nous avons constaté une utilisation disproportionnée des informations fournies gratuitement par ID.CiTé, voire une rediffusion illégale (hors CGU)

Notre existence, la qualité de nos contenus éditoriaux et le développement de nouveaux services dépendent uniquement des abonnements et nous n'avons aucune autre source de financemment. Ce qui fait notre particularité et nous permet de travailler sans la pression d'actionnaires et/ou de partenaires privés.

Tous les services en accès libre
jusqu'à fin 2021


1- Si votre collectivité ou établissement public est abonné à la licence libre de droits d'utilisation et de diffusion, vous connaissez déjà les services qui sont proposés pour un abonnement à un coût très abordable et sans suppléments quel que soit le nombre d’utilisateurs.

2- Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous aviez uniquement accès à la version simplifiée, vous aurez l’occasion de tester la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

3 - Si vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné, contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Nous restons à votre écoute pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90

Merci de votre compréhension

Serge Sentubéry
Gérant / Directeur de publication






Institutions européennes

U.E - Le Conseil souhaite que le budget de l'UE pour 2018 mette l'accent sur la croissance, les emplois, la sécurité et la réponse à apporter aux questions liées aux migrations

Rédigé par ID CiTé le 06/09/2017



U.E - Le Conseil souhaite que le budget de l'UE pour 2018 mette l'accent sur la croissance, les emplois, la sécurité et la réponse à apporter aux questions liées aux migrations
Le Conseil insiste sur le fait que le budget de l'UE pour 2018 devrait porter principalement sur la croissance, les emplois, la sécurité et la réponse à apporter aux questions liées aux migrations, mais il souhaite également conserver une marge financière suffisante pour faire face à des besoins imprévus. Les détails sont exposés dans la position du Conseil, que ce dernier a adoptée le 4 septembre 2017.
Le Conseil souhaite que plus de 122,5 milliards € (près de 85 % du total des paiements) soient utilisés pour contribuer à stimuler la croissance et créer des emplois. D'autres priorités importantes consistent à assurer la sécurité des citoyens européens et faire face à la crise migratoire.
Au total, le Conseil prévoit un montant de 158,9 milliards € en engagements et un montant de 144,4 milliards € en paiements. Cela représente respectivement une augmentation de 0,6 % et de 7,4 % par rapport au budget de l'UE pour 2017. La forte augmentation des crédits de paiement est liée au fait que la mise en œuvre des programmes de la période 2014-2020 aura atteint un stade avancé.
Le Conseil a par ailleurs approuvé deux propositions visant à puiser dans le budget 2017 pour apporter une aide aux jeunes sans emploi ainsi qu’aux régions italiennes touchées par une série de tremblements de terres en 2016.
Les décisions du Conseil confirment les résultats de la réunion du Comité des représentants permanents tenue le 12 juillet. 
Conseil de l'Union européenne - 2017-09-04






Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Moteur de recherche

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...