// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







TIC - Réseaux - Téléphonie

Un volet numérique pour les CRTE

Rédigé par ID CiTé le 19/02/2021



Un volet numérique pour les CRTE
Transitions écologique et numérique devraient s’allier pour la relance de tous les territoires, notamment les communes les plus rurales ou ultra-marines. Pour accélérer les politiques environnementales territoriales, le gouvernement a proposé, fin 2020, de nouveaux contrats de relance et de transition écologique (CRTE). L’objectif affiché ? Simplifier et unifier les contractualisations entre l’Etat (sous la responsabilité des préfets de département), les collectivités et les acteurs locaux (entreprises, associations, habitants…) pour les six prochaines années avec une triple ambition : écologique, économique et de cohésion. Résultat : après définition des périmètres au 15 janvier, l’ensemble des territoires se voit proposer l’élaboration d’un projet CRTE d’ici le 30 juin 2021.

5 axes stratégiques numériques
Le gouvernement a confié à l’Agence nationale de cohésion des territoires (ANCT), appuyée par le Commissariat général au développement durable (CGDD) du ministère de la Transition écologique, la responsabilité de la mise en œuvre. L’Agence du Numérique, au sein de l’ANCT, propose une feuille de route autour de 10 principes méthodologiques et 5 axes stratégiques pour mieux prendre en compte la transition numérique dans ces prochains contrats (cf. document ci-dessous).

Il s’agit notamment de :
- mettre en place les infrastructures (FttH, mobile, IoT)
- dynamiser l’économie locale (e-commerce, culture, tourisme)
- développer les services innovants (e-administration, Open data, télétravail)
- accompagner les usages (inclusion, e-citoyenneté, makers)
- structurer les écosystèmes (tiers-lieux, start-up, cybersécurité)

Les crédits mobilisables pour les CRTE sont ceux de la DSIL relance, la DSIL de droit commun, de la DETR, du FNADT, des ministères concernés par les contrats ou les axes thématiques intégrés, des opérateurs partenaires notamment dans le cadre du comité régional des financeurs, des collectivités partenaires, des fonds européens. Plusieurs ressources d’ingénierie sont également prévues pour accompagner les territoires (ADEME, ANAH, ANRU, BdT, CEREMA…).

L’Etat espère la formalisation de 800 à 1000 CRTE. L’Avicca se réjouirait si chacun d’entre eux comportait son volet numérique...

Source >> 
AVICCA
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...