// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






Habitat - Logement - Gens du voyage

Une précarité énergétique qui diminue

Rédigé par ID CiTé le 24/02/2020



La précarité énergétique touche un peu moins de 12 % des ménages, ce qui représente 6,7 millions de personnes, selon les données 2018  de l’Observatoire de la précarité énergétique (ONPE). L’organisme considère comme précaires ceux qui figurent parmi les 30 % les plus pauvres et consacrent plus de 8 % de leur budget à l’énergie (chauffage et éclairage notamment). Le taux de précarité énergétique a diminué de trois points entre 2013 et 2018, de 14,5 % à 11,7 %. Si l’on corrige ces données des conditions météo, la diminution est moindre : le taux serait passé de 13,8 % en 2013 à 12,4 % en 2018. Pour l’ONPE, cette évolution est liée au renouvellement du parc de logement et à l’effet des rénovations : les nouveaux logements qui sortent de terre sont de mieux en mieux isolés du froid. On notera toutefois une progression en 2018 de l’indice qui tient compte de la météo, lié pour l’organisme à la progression des prix de l’énergie.

L’ONPE interroge les ménages sur les enjeux liés à l’énergie. Globalement, 15 % des ménages disent avoir souffert du froid à l’hiver 2018-2019, principalement à cause d’une mauvaise isolation (40 %), d’une panne de chauffage (24 %) ou d’une installation de chauffage insuffisante (20 %). 7 % indiquent des raisons financières. En 2019, un dixième de la population notait avoir rencontré des difficultés pour payer certaines factures d’énergie contre 15 % en 2013. Un tiers des ménages disent avoir restreint le chauffage pour ne pas avoir de factures trop élevées, contre 45 % en 2013.

La précarité énergétique est pour beaucoup liée au prix de l’énergie. Entre 2009 et 2016, les prix du gaz et du fioul ont peu progressé, mais ils sont repartis à la hausse entre 2016 et 2018. En revanche, le prix de l’électricité a fait un bon de 12 à 17 euros pour 100 kWh (euros constants) de 2009 à 2018 ce qui a pesé sur le pouvoir d’achat des ménages. En moyenne, les dépenses des ménages liées à l’énergie s’élèvent à 2 900 euros par an (donnée 2017), dont 1 400 euros pour le carburant et 1 500 euros pour le logement (éclairage et chauffage). Chaque année, un peu moins de 600 000 ménages sont l’objet d’une coupure ou d’une limitation de puissance suite à un impayé de facture de gaz ou d’électricité.

COMPAS - Synthèse complète - 2020-02-21
 








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?