// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales



Fin 2021, ID.Cité stoppera sa version gratuite


Si votre collectivité ou établissement public n’est pas abonné à la licence, et que vous avez uniquement accès à la version simplifiée, testez la totalité des services, GRATUITEMENT et sans ENGAGEMENT contractuel ou financier

Vous ne savez pas si
votre collectivité ou établissement public est abonné..., contactez-nous par mail
abonnements@idveille.fr




Pour tout renseignement complémentaire
abonnements@idveille.fr
Tél. 09.75.73.53.90






Institutions européennes

Union européenne : une nouvelle Commission et la présidence finlandaise

Rédigé par ID CiTé le 11/09/2019



Union européenne : une nouvelle Commission et la présidence finlandaise
Après les élections européennes de mai 2019, une nouvelle Commission européenne va se mettre en place. Ursula von der Leyen, présidente de la Commission élue en juillet 2019, a présenté, le 10 septembre 2019, la répartition des portefeuilles entre les commissaires.

La nouvelle Commission européenne
Le 9 septembre, la présidente de la Commission a approuvé le projet de liste des commissaires présenté par le Conseil de l’Union européenne. Le Royaume-Uni n’a pas désigné de représentant puisque le calendrier actuel prévoit la sortie du pays de l’Union européenne (Brexit) le 31 octobre.
Le Parlement européen doit confirmer ou non cette nouvelle équipe, après avoir auditionné chacun des candidats entre le 30 septembre et le 8 octobre. La nouvelle Commission compterait 13 femmes et 14 hommes. Elle entrera en fonction le 1er novembre 2019.
Outre le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, la Commission comptera sept vice-présidents qui sont responsables des grandes priorités dans les orientations politiques.

Les priorités de la présidence finlandaise
Le 1er juillet 2019, la Finlande a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (UE). Début septembre, elle a présenté ses quatre priorités :
- renforcer les valeurs communes et de l’État de droit par la mise en place d’un mécanisme d’évaluation par les pairs, ou encore par le conditionnement de l’attribution de fonds européens au respect de l’État de droit ;
- rendre l’Union plus compétitive et socialement plus inclusive en veillant par exemple à la mise en œuvre de normes sociales et de travail modernes dans l’ensemble de l’Union, en promouvant une politique industrielle active, en plaçant l’UE au premier rang mondial en matière d’économie numérique ;
- consolider la position de l’UE comme le leader mondial en matière de climat : la Finlande souhaite que l’UE s’engage d’ici la fin de l’année à devenir climatiquement neutre avant 2050 ;
- garantir la sécurité globale de tous.

Programme de la présidence finlandaise
Programme de la présidente de la Commission européenne





La Commission von der Leyen: "pour une Union plus ambitieuse"
Le nouveau Collège comptera huit vice-présidents, y compris le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité (Josep Borrell). Les vice‑présidents seront responsables des grandes priorités fixées dans les orientations politiques.

Ils guideront l'action sur les questions globales prioritaires, telles que le Green deal européen, une Europe adaptée à l'ère du numérique, une économie au service des personnes, qui protège notre mode de vie européen, une Europe plus forte sur la scène internationale et un nouvel élan pour la démocratie européenne. Les commissaires occupent une place centrale dans la structure du nouveau Collège. Ils coordonneront l'expertise apportée par les directions générales.

Trois vice-présidents exécutifs exerceront une double fonction. Ils assumeront à la fois la vice-présidence pour une des trois priorités du programme de la présidente élue, et la charge de commissaire.
M. Frans Timmermans (Pays-Bas), vice-président exécutif, coordonnera les travaux consacrés au Green deal européen. Il assurera également la gestion de la politique de lutte contre le changement climatique, avec le soutien de la direction générale de l'action pour le climat.
La vice-présidente exécutive, Mme Margrethe Vestager (Danemark), coordonnera l'ensemble de notre programme pour une Europe adaptée à l'ère du numérique et sera la commissaire chargée de la concurrence, avec le soutien de la direction générale de la concurrence.
Le vice-président exécutif, M. Valdis Dombrovskis (Lettonie), assurera la coordination des travaux sur l'économie au service des personnes et sera le commissaire pour les services financiers, avec le soutien de la direction générale de la stabilité financière, des services financiers et de l'union des marchés des capitaux.


Les cinq autres vice-présidents sont:
Josep Borrell (Espagne, actuel ministre espagnol des affaires étrangères): HR/VP désigné, "Une Europe plus forte sur la scène internationale";
Věra Jourová (Tchéquie, commissaire au sein de la Commission Juncker): Valeurs et transparence;
Margaritis Schinas (Grèce, ancien membre du Parlement européen, fonctionnaire de longue date auprès de la Commission européenne): Protéger notre mode de vie européen;
Maroš Šefčovič (Slovaquie, vice-président de la Commission Juncker): Relations interinstitutionnelles et prospective;
Dubravka Šuica (Croatie, membre du Parlement européen): Démocratie et démographie.
La présidente élue Ursula von der Leyen entend présider un Collège de commissaires investis, familiers des réalités européennes et à l'écoute des attentes des Européens.
- C'est pourquoi tous les membres du Collège visiteront chaque État membre au cours de la première moitié de leur mandat. Ils devraient non seulement faire le tour des capitales, mais également se rendre dans les régions, là où les Européens vivent et travaillent.
- L'Europe doit s'adapter à l'ère numérique, et la Commission de même. Les réunions du Collège seront organisées sans support papier et par voie numérique.
- L'objectif de la nouvelle Commission est de faciliter la vie des citoyens et des entreprises. Lorsqu'elle introduira de nouvelles dispositions législatives et réglementaires, la Commission appliquera le principe "one-in, one-out" afin de réduire les formalités administratives.

Voici les autres commissaires désignés:

(NDLR/Voir détail dans l'article complet)
Sylvie Goulard (France) En tant que commissaire pour le marché intérieur, elle conduira l'action dans le domaine de la politique industrielle et fera progresser le marché unique numérique. Elle sera aussi responsable de la nouvelle direction générale de l'industrie de la défense et de l'espace.


Prochaines étapes
 
Lors de l'étape suivante, l'ensemble du collège des commissaires, y compris le haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, également vice-président de la Commission européenne, sera soumis à un vote d'approbation du Parlement européen.
Ce vote d'approbation sera précédé par les auditions des commissaires désignés devant les commissions parlementaires compétentes, conformément au règlement intérieur du Parlement.
Une fois que le Parlement européen aura donné son approbation, le Conseil européen nommera officiellement la Commission européenne, conformément à l'article 17, paragraphe 7, du TUE.

Commission Européenne - Communiqué complet - 2019-09-10


Faits et chiffres : qui sont vraiment les commissaires désignés ?
https://www.ccre.org/fr/actualites/view/3924


 







Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Au 1er janvier 2022, l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille sera uniquement réservé aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

Sans suppléments tarifaires, quel que soient le nombre d'utilisateurs

----

Les articles les plus lus des 7 derniers jours...