// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

La mobilité géographique des fonctionnaires civils

Rédigé par ID CiTé le 20/03/2019



La mobilité géographique des fonctionnaires civils
En 2016, 2,9 % des fonctionnaires civils ont été mobiles géographiquement, cela représente 108 000 agents qui ont changé de lieu de travail et de zone d’emploi.

Ce taux diminue de 0,1 point après avoir augmenté de +0,4 point en 2015 et de +0,1 point en 2014. Sur la période 2014-2016, le nombre de fonctionnaires mobiles géographiquement est relativement stable et, en moyenne, de 106 600 agents par an.
Les fonctionnaires de la fonction publique de l’État sont nettement plus mobiles que ceux des deux autres versants de la fonction publique. Ils représentent chaque année plus de 80 % des mobiles. Leur taux de mobilité est deux fois plus élevé que celui de l’ensemble de la fonction publique. Le taux de mobilité géographique est le plus important au ministère de la Justice et aux ministères économiques et financiers. Il est plus faible aux ministères de l’Agriculture, de la Culture et dans les ministères sociaux.

La mobilité géographique concerne plutôt des agents jeunes, des cadres A et des hommes. Dans le versant territorial, le taux de mobilité des cadres A (2,0 %) est quatre fois supérieur à celui des cadres C (0,5 %). La mobilité géographique est majoritairement l’occasion de se rapprocher de son domicile. Ainsi quel que soit le versant, la mobilité géographique apparaît souvent comme l’occasion de réduire la distance entre son lieu de travail et son lieu de résidence.

L’Île-de-France est la région où les agents sont les plus mobiles, à l’inverse des régions du Sud-Ouest. Si la région francilienne est la première région de départ, elle reçoit également une part importante des mobiles issus des autres régions. Les régions du Sud et la côte Ouest connaissent quant à elles le solde démographique lié à la mobilité proportionnellement le plus favorable.

Toutes choses égales par ailleurs, la probabilité pour chaque agent d’effectuer une mobilité géographique est plus faible pour les plus âgés et lorsque la catégorie hiérarchique diminue. À caractéristiques équivalentes, les fonctionnaires de la fonction publique de l’État sont plus mobiles géographiquement que leurs homologues des autres versants de la fonction publique. Le fait d’être une femme ou un homme n’a pas, en soi, d’incidence sur la mobilité.


Ministère de l'Action et des Comptes publics - Document complet - 2019-03-19










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...