// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

RH-Doc - Les collectivités toujours plus nombreuses à envisager une réduction de leurs effectifs

Rédigé par ID CiTé le 18/10/2016


En 2016, près d’une collectivité locale sur deux (44 %) prévoit de réduire ses effectifs, une part en très forte hausse par rapport à 2015, où seule une sur quatre (26 %) envisageait de le faire, selon le dernier baromètre RH des collectivités locales, réalisé par le Pôle public du groupe Randstad France en partenariat avec l’association Villes de France, l’Assemblée des Communes de France et La Gazette des Communes.


Depuis le premier baromètre en 2012, jamais la proportion de collectivités anticipant un recul de leurs effectifs n’avait été aussi importante. 

Ce résultat inédit doit s’interpréter à la lumière de la baisse des dotations versées par l’Etat aux collectivités, désormais engagée dans sa troisième année consécutive. D’ici 2017, la baisse cumulée de l’enveloppe des dotations globales de fonctionnement (DGF) devrait en effet atteindre 28 milliards d’euros. 

Malgré l’amélioration de la situation financière des collectivités soulignée par la Cour des Comptes dans son récent rapport, ce manque à gagner affecte la politique de gestion des ressources humaines (GRH) de la très grande majorité d’entre elles. Elles sont 60 % à avoir déjà réduit leurs charges de fonctionnement en 2016 tandis que 30 % prévoient de le faire d’ici la fin de l’année, révèle l’étude. Autre résultat significatif, la part des communes constatant une dégradation de leur climat social (52 %) est en forte hausse sur un an (+ 9 points).

Le baromètre RH des collectivités locales en un coup d’œil 
>
 En 2016, près d’une collectivité locale sur deux (44 %) envisage de réduire ses effectifs. En 2015, elles n’étaient que 26 % à l’envisager. 

62% optent pour le non-remplacement des départs à la retraite, devant le non-renouvellement des contrats de certains contractuels (22%) et le transfert de personnels dans le cadre d'une mutualisation (8%). 

> La baisse des DGF (une enveloppe de 28 milliards d’euros de 2014 à 2017) impacte la politique de gestion des ressources humaines (GRH) et les recrutements de 90 % des collectivités interrogées.

> Devant le recul de la DGF, la "baisse de certaines charges de fonctionnement et de gestion" est le principal levier que la très grande majorité (90 %) des collectivités ont soit déjà actionné, ou alors vont actionner en 2016. 

> Les autres leviers les plus mobilisés sont à 70 % "une gestion dynamique de la dette", à 69 % une "baisse de la masse salariale" et à 69 % une "baisse de l’investissement". 

> Alors que la fiscalité des collectivités locales s’est alourdie en 2015, une majorité de collectivités (55 %) estime ne pas avoir recours en 2016 à "une hausse de la fiscalité" pour faire face au recul des DGF.

> Interrogées sur leurs cinq priorités en 2016 en termes de GRH, la maîtrise de la masse salariale est la réponse la plus fréquemment citée (89 %) par les collectivités. 

> 52 % des collectivités interrogées ont constaté en 2016 une dégradation de leur climat social, une progression de 9 points en un an. 

Randstad - Etude - 2016-10-17










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...