// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Journal Officiel

RH-Actu - INFO. Syndicats Gardiens territoriaux et des OPH - Lettre à Mme la Ministre concernant l’application du décret 2012-752 (Fédération CGT des Services publics)

Rédigé par ID CiTé le 03/06/2016



Extraits :  "…  Dans son courrier, Madame Lebranchu rappelait que :
"À ceux d’entre eux qui doivent être disponibles à tout moment pour assurer notamment la sécurité d’un site ou d’un bâtiment, il garantit la concession d’un logement de fonction gratuit. Pour ceux d’entre eux qui ne sont pas soumis à cette contrainte de totale disponibilité, il autorise la conclusion d’un contrat d’occupation précaire, assorti d’un loyer équivalent à 50 % de la valeur locative du logement concerné.
 Les gardiens d’immeuble HLM doivent se tenir à l’entière disposition des autorités ou des locataires en cas de problèmes affectant le bâtiment, dont ils assurent la surveillance, même en dehors des heures d’ouverture de leur loge.
 À ce titre, ils continueront à bénéficier d’un logement par nécessité absolue de service, gratuit, tant en ce qui concerne les loyers que les charges afférentes.
 Comme vous le souhaitez, je vais adresser très prochainement une instruction aux offices publics d’HLM pour leur préciser les règles applicables en la matière aux gardiens d’immeubles."
Nous constatons que les tâches énoncées ci-dessus recouvrent l’ensemble des missions de la quasi-intégralité des agents publics bénéficiant d’un logement pour nécessité absolue de service.
Le ministère ne peut pas distinguer entre deux types d’agents publics exerçant les mêmes fonctions. Les gardiens logés dans les écoles primaires, les stades municipaux, les structures des CCAS…, sauf à générer une rupture d’égalité de traitement, doivent donc bénéficier des mêmes dispositions que les gardiens fonctionnaires des Offices publics de l’habitat.

Fédération CGT des Services publics / Baptiste Talbot - 2016-06-02
http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article10854








 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?