ID CiTé - Veille juridique et professionnelle des collectivités territoriales





RH - Actualités

RH - Actu // Retraites : un rachat de trimestres des études bientôt facilité pour les fonctionnaires

(Article ID.CiTé/ID.Veille du 04/12/2023 )



RH - Actu //  Retraites : un rachat de trimestres des études bientôt facilité pour les fonctionnaires
Plusieurs dispositions portant sur la fonction publique territoriales ont été retenues concernant dont :
Article 94 (ex 40 bis)
I -  Au sixième alinéa de l’article L. 9 bis du code des pensions civiles et militaires de retraite, les mots : « au délai de présentation de la demande, fixé à dix ans à compter de la fin des études » sont remplacés par les mots : « à l’âge de l’assuré à la date de la demande, qui ne peut être inférieur à trente ans ».
II. - Le I du présent article s’applique aux versements effectués à compter du 1er janvier 2024.

------------------
Article réécrit

Art. L9 bis, Code des pensions civiles et militaires de retraite

Les périodes d'études accomplies dans les établissements, écoles et classes mentionnés au 1° du I de l'article L. 351-14-1 du code de la sécurité sociale sont prises en compte :
-soit au titre de l'article L. 13 ;
-soit au titre du I ou du II de l'article L. 14 ;
-soit pour obtenir un supplément de liquidation au titre de l'article L. 13 sans que ce supplément soit pris en compte dans la durée d'assurance définie à l'article L. 14.
Cette prise en compte peut concerner au plus douze trimestres, sous réserve de l'obtention du diplôme et du versement des cotisations nécessaires dans des conditions de neutralité actuarielle pour le régime selon un barème et des modalités de paiement définis par décret.
Par dérogation aux conditions prévues au cinquième alinéa, le montant du versement de cotisations prévu au même alinéa peut être abaissé par décret pour les périodes de formation initiale, dans des conditions et limites tenant notamment au délai de présentation de la demande, fixé à dix ans à compter de la fin des études à l’âge de l’assuré à la date de la demande, qui ne peut être inférieur à trente ans , et au nombre de trimestres éligibles à ce montant spécifique.
Les périodes d'études ayant permis l'obtention d'un diplôme équivalent délivré par un Etat membre de l'Union européenne peuvent également être prises en compte.
L'admission dans les grandes écoles et classes du second degré préparatoires à ces écoles est assimilée à l'obtention d'un diplôme.
Un décret en Conseil d'Etat fixe les conditions d'application du présent article.


Assemblée Nationale >> Texte sur lequel le Gouvernement a engagé sa responsabilité



 



Les derniers articles RH les plus lus