// ID CiTé
Veille juridique - Actualité professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

Rapport 2019 sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique

Rédigé par ID CiTé le 21/12/2020



Rapport 2019 sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique
Cette sixième édition permet de constater les apports de l’accord du 30 novembre 2018 et de la loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique en matière d’égalité professionnelle dans la fonction publique. 24 fiches de retours d’expériences, issues des trois versants de la fonction publique qui constituent des bonnes pratiques diffusables, viennent compléter le rapport.

De nombreuses données statistiques sexuées portant notamment sur les effectifs, les recrutements, les rémunérations, les conditions de travail et l’action sociale offrent un panorama complet et comparé de la situation des agents publics.


Les résultats obtenus, tant en matière de féminisation de l’accès que de l’occupation des emplois de l’encadrement supérieur et dirigeant de la fonction publique hospitalière, sont très positifs depuis la mise en place du dispositif des nominations équilibrées : ainsi, le pourcentage de femmes en fonction au sein de ces emplois est en constante augmentation depuis 2015 et s’élève à 41 % en 2018 contre 37 % en 2015 et 38 % en 2016.

L’objectif d’un stock de 40 % de personnes en fonctions dans les emplois de l’encadrement supérieur fixé par l’Accord relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique signé le 30 novembre 2018 est donc atteint pour la fonction publique hospitalière. Quant à l’objectif légal de 40 % de primo‑nominations de personnes de chaque sexe sur les emplois supérieur et de direction, il est, hormis l’année 2016, atteint chaque année depuis 2014.

Cependant, les résultats demeurent très contrastés selon les types d’emplois : de fait, au titre de l’année 2018, 71 % des emplois fonctionnels de directeur des soins sont occupés par des femmes contre 34 % pour les emplois de directeur de CHU et directeur de CHR ou encore 24 % pour les emplois fonctionnels de directeur d’hôpital.

Afin d’éviter une féminisation à deux vitesses de la fonction publique hospitalière, la féminisation des viviers et notamment du corps des directeurs d’hôpital se présente donc comme la garantie de réduction de ces écarts dans les années à venir.


Rapport complet
 










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...