// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

Au deuxième trimestre 2020, l’emploi salarié baisse de nouveau nettement dans le secteur privé et chute dans la fonction publique

Rédigé par ID CiTé le 09/09/2020



Au deuxième trimestre 2020, l’emploi salarié baisse de nouveau nettement dans le secteur privé et chute dans la fonction publique
Entre fin mars et fin juin 2020, l'emploi salarié chute de 0,9 %, soit 215 200 destructions nettes d'emplois après −2,0 % (−499 700 emplois) au trimestre précédent. Il retrouve ainsi fin juin 2020 un niveau comparable à celui de fin mars 2017. La baisse concerne à la fois le secteur privé (158 200 destructions nettes soit −0,8 %) et la fonction publique qui perd 57 100 emplois (soit −1,0 %).

Dans cette publication, le concept d'emploi se réfère aux critères du bureau international du travail (BIT). Sont comprises dans l'emploi à la fois les personnes ayant travaillé au moins une heure rémunérée pendant une période donnée, mais également les personnes n’ayant pas travaillé pour certaines raisons (en particulier celles en chômage partiel et en arrêt maladie). Pendant la crise sanitaire qui a commencé au premier trimestre, un nombre inédit de salariés se sont trouvés en situation de chômage partiel ou d'arrêt-maladie (y compris pour garde d'enfant) : ces personnes sont bien considérées comme en emploi.

Par ailleurs, l’introduction progressive à partir de 2016 de la déclaration sociale nominative (DSN) en remplacement du bordereau récapitulatif de cotisations (BRC) affecte transitoirement les comportements déclaratifs des entreprises. Durant la phase de montée en charge de la DSN, les chaînes de traitement statistique de l'Acoss, de la Dares et de l'Insee sont adaptées afin de tenir compte de ces changements.

Ces modifications sont susceptibles de générer des révisions accrues sur les données.

Sommaire

1 - 215 200 destructions nettes d’emplois au deuxième trimestre : 158 200 dans le privé et 57 100 dans le public

2 - L’emploi intérimaire rebondit : +23,0 % après une baisse historique au trimestre précédent (−40,4 %)

3 - Hors intérim, l’emploi baisse dans tous les secteurs, seule la construction se stabilise

4 - L’emploi dans les services non marchands baisse davantage qu’au trimestre précédent

INFORMATIONS RAPIDES No 227 - 2020-09-08
 










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...