// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

La fonction publique territoriale : un secteur professionnel féminisé et marqué par d’importantes inégalités (Etude CIG Petite Couronne)

Rédigé par ID CiTé le 28/05/2020



La fonction publique territoriale : un secteur professionnel féminisé et marqué par d’importantes inégalités (Etude CIG Petite Couronne)
L’étude conduite par le CIG petite couronne, en lien avec la FNCDG et l’ANDCDG, sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique territoriale au niveau national vise à réaliser un état des lieux de la place des femmes et des hommes dans la fonction publique territoriale, afin de permettre aux collectivités de se comparer entre elles.

Au 31 décembre 2017 plus de 6 agents sur 10 occupant un emploi permanent sont des femmes.
Elle vient aussi nourrir de fondements objectifs et de données chiffrées le débat sur l’égalité professionnelle entre hommes et femmes dans la fonction publique territoriale et ainsi définir des indicateurs manifestes d’inégalités réelles.

DES FEMMES MAJORITAIRES MAIS AUSSI PLUS PRECAIRES
Premier constat, la part majoritaire de femmes sur emploi permanent : 61 %.
Si les filières médico-sociale, administrative et d’animation sont les plus féminisées, les hommes sont très majoritaires dans les filières incendie, police et sportive. Fait remarquable : les femmes sont sur-représentées en catégorie B, qui correspond à un niveau d’encadrement intermédiaire, avec un taux de féminisation de 65 % (78 % dans les départements).

Sur le plan statutaire cependant, les femmes sont en situation de plus grande précarité.
Le taux de féminisation des contractuels sur emploi permanent est significativement plus élevé que sur l’ensemble des agents sur emploi permanent (68 % contre 61 % sur l’ensemble des agents permanents) en 2017.

Les femmes sont moins nombreuses à être employées en CDI.
 Elles sont également légèrement plus nombreuses à occuper des postes non permanents. Certains types d’emplois non permanents sont d’ailleurs très féminisés (100 % des assistants maternels et 91 % des assistants familiaux sont des femmes).

Le temps de travail est un facteur majeur d’inégalité
On compte quatre fois plus de femmes à temps non complet (21 % de femmes à temps non complet contre 6 % d’hommes). Les agents à temps partiel sont essentiellement des femmes (91 %).


CARRIERES, FONCTIONS, REMUNERATIONS…
Les femmes titulaires sont plus âgées que la moyenne. 46 % d’entre elles ont 50 ans et plus contre 43 % pour les hommes.

Les femmes sont sous-représentées sur emploi fonctionnel. Seulement 40 % des DGS sont des femmes.
En 2017, 
les hommes ont nettement plus bénéficié d’une promotion interne que les femmes.
Les deux-tiers des bénéficiaires de la promotion interne au choix sont des hommes contre un tiers pour les femmes.

Enfin, 
les hommes perçoivent en moyenne une rémunération supérieure de près de 19 % aux femmes.
En revanche, l’accès à la formation paraît globalement équitable, malgré un taux de départ plus faible pour les femmes en catégorie C.


L’égalité professionnelle dans la fonction publique territoriale  (en petite couronne et au niveau national)

Le bilan social  des collectivités et établissements publics de la petite couronne

Source >> CIG Petite Couronne

 










Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...