// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







RH - Actualités

Les députés ont adopté des mesures visant à concilier carrière et vie privée

Rédigé par ID CiTé le 05/04/2019



Les députés ont adopté des mesures visant à concilier carrière et vie privée
Lors d’un vote final, le Parlement a adopté de nouvelles règles sur le congé de paternité et le congé parental non transférable.

La législation ayant fait l’objet d’un accord avec les ministres de l’UE fixe des exigences minimales pour tous les États membres, afin d’augmenter la représentation des femmes sur le marché du travail et de renforcer le rôle du père ou du second parent équivalent dans la famille. Cela bénéficierait aux enfants et à la vie de famille, tout en reflétant fidèlement les évolutions sociétales et en promouvant l’égalité des genres.

Congés paternel, parental et d’aidant
- Le droit à un congé de paternité rémunéré d’au moins 10 jours ouvrables pour les pères ou les seconds parents équivalents (là où ces derniers sont reconnus par la législation nationale) est accordé, aux alentours de la naissance ou de la venue d’un enfant mort-né. Ce congé sera rémunéré a minima au même niveau que le congé maladie rémunéré.
- Les députés ont également ajouté une disposition relative à deux mois de congé parental non transférable et rémunéré. Ce congé devrait être un droit individuel, créant les conditions appropriées pour un partage plus équilibré des responsabilités dans la famille.
- Les États membres fixeront un niveau adéquat de rémunération ou d’allocation pour la période minimale non transférable de congé parental, en tenant compte du fait que l’utilisation du congé parental implique souvent une perte de rémunération pour la famille et que le membre de la famille le mieux rémunéré (souvent un homme) devrait pouvoir faire usage de ce droit.
- Les États membres doivent octroyer cinq jours par an de congé d’aidant aux travailleurs qui apportent une aide personnelle à un membre de leur famille ou à une personne vivant dans le même foyer, souffrant de problèmes médicaux graves ou d’une incapacité liée à l’âge.

------------------------
Pour plus de flexibilité pour les États membres disposant déjà de régimes de congés parentaux généreux, une clause a été ajoutée selon laquelle ils garantissent au travailleur une rémunération ou une allocation représentant au moins 65% de son salaire net, pour au moins six mois de congé parental pour chaque parent. Les États membres pourront décider de maintenir un tel système.

Parlement européen - Texte adopté - 2019-04-04







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...