// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







RH - Actualités

Quatre ans d’emploi territorial à la loupe - Baromètre exclusif Gazette des communes

Rédigé par ID CiTé le 02/04/2019



Quatre ans d’emploi territorial à la loupe - Baromètre exclusif Gazette des communes
Sous-recrutement de cadres, turnover aux postes de direction, percée des contractuels, métiers émergents… A l’aune de la future réforme de la fonction publique, analyse des dynamiques révélées par le baromètre des bourses de l’emploi des centres de gestion sur la période 2014-2018.

Examiner les déclarations de vacances ou les créations de postes sur les bourses de l’emploi des centres de gestion (CDG), c’est prendre le pouls de l’emploi territorial… et poser un diagnostic

La Fédération nationale des centres de gestion (FNCDG) et l’Association nationale des directeurs et directeurs adjoints des centres de gestion (ANDCDG) s’y emploient chaque trimestre depuis 2014. En ce début d’année, elles ont analysé les dynamiques ayant eu cours sur la période 2014-2018 pour "La Gazette" qui en publie les résultats en exclusivité. Il est difficile d’interpréter l’augmentation continue, et commune à toutes les strates de collectivités, des postes publiés sur ces interfaces gratuites.

"Les employeurs territoriaux y ont en effet de plus en plus recours pour faire connaître leurs besoins", comme l’explique Erwan Maheas, du service analyse et prospective sociales du centre interdépartemental de gestion (CIG) de la grande couronne de la région Ile-de-France (plus de 1 000  collectivités, 45 000 agents rattachés) chargé de décrypter le baromètre national. 

Sans surprise, la famille des métiers liés à l’éducation-animation (animateurs "enfance-jeunesse", assistants éducatifs "petite enfance", éducateur de jeunes enfants…) était la plus représentée sur les bourses des centres de gestion avec 9,6 % de postes proposés sur 2014-2018 (voir le tableau n°3). Les communes et communautés de communes étaient demandeuses d’animateurs "enfance-jeunesse" à, respectivement, 2,5 % et 2,8 %. Cette famille de métiers a été largement dopée par les emplois de contractuels, observe l’analyste du CIG.


Gazette des communes / Claire Boulland- Dossier complet - 2019-04-01







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...