// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






RH - Documentation

RH - Doc // Entre 3 et 5% des TMS sont attribuables au travail sur écran

Rédigé par ID CiTé le 13/09/2021



RH - Doc // Entre 3 et 5% des TMS sont attribuables au travail sur écran
Dans cette rubrique, vous trouverez toutes les informations utiles en termes de réglementation et prévention, ainsi que des retours d’expérience d’employeurs hospitaliers et territoriaux accompagnés par le FNP dans leurs démarches de prévention des risques.

Le travail sur écran expose les personnes à de multiples troubles de la santé et risques, qui se manifestent par :
- Une fatigue visuelle caractérisée par des maux de tête, des picotements, des rougeurs et une lourdeur des globes oculaires, un assèchement de l’œil dû à une forte sollicitation de la vue. Cette fatigue est intensifiée par le manque de confort ergonomique du poste de travail (reflets d’écran, mauvaise posture, longue durée d’exposition…)
- Des troubles musculosquelettiques (
TMS ) provoqués par une posture statique pendant plusieurs heures, souvent mauvaise. Ils sont localisés au niveau des poignets, de la nuque, des épaules et de la région lombaire essentiellement.
- Du stress ou nervosité liés aux contraintes de temps, à la diminution des délais, aux injonctions paradoxales (
RPS )

Entre 3 et 5% des 
TMS  sont attribuables au travail sur écran (TMS qui représentent presque 90 % des maladies professionnelles en France et plus de 94 % dans les fonctions publiques territoriales et hospitalières).

Le code du travail (article R4542-3) comporte des dispositions protectrices visant les travailleurs qui utilisent de façon habituelle et pendant une partie non négligeable de leur temps de travail des équipements de travail comportant des écrans de visualisation.


L'employeur est tenu, dans le cadre de l'analyse des conditions de travail, d'effectuer l’évaluation des risques de tous les postes comportant un écran de visualisation, et de prendre les mesures appropriées pour remédier aux risques constatés.

C’est donc en intervenant sur l’implantation et l’aménageant des postes de travail ainsi que sur l’organisation du travail, qu’il est possible de limiter l’exposition aux risques et les troubles engendrés.

Vous souhaitez mener une démarche sur cette thématique ? Consultez 
notre offre d'accompagnement

Consultez
=> Sur l'espace droit de la prévention, une fiche pratique  complète sur le sujet
=> Sur le site de l’
INRS un dossier dédié .

Retours d'expérience
De leur côté des Centre de gestion se sont emparé de la problématique :
Le Centre de gestion du Vaucluse a bénéficié d'un accompagnement du 
FNP , et, dans ce cadre,  a élaboré un guide de bonnes pratiques regroupant des conseils à l'attention des collectivités (employeurs, agents, représentants du personnel...) =>Télécharger le guide
Le CDG  76 a quant à lui produit une fiche prévention  qui rassemble les principales données de santé concernant les risques liés au travail sur écran. Basée sur des recommandations, elle est utilisable par tous pour une meilleure prévention.

CNRACL >> Note complète

 




Prolongation jusqu'au 21 janvier 2022 de l'accès complet à la totalité des services ID.Cité/ ID.Veille

Ensuite, l'accès aux services sera réservé uniquement aux collectivités et établissements publics abonnés à la licence.

--






Moteur de recherche interne

optimisé par google

1 / Mettre les expressions entre guillemets

2/ Trier par date
(en haut, à droite des résultats)

3/ Consulter les résultats placés sous les 1ers résultats proposés par google




Les articles les plus lus des 7 derniers jours...