// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Départements

Juris - Départements - Compensation des transferts de compétences - Exclusion de charges nouvelles résultant de la modification de règles de portée générale

Rédigé par ID CiTé le 02/03/2018



Juris - Départements - Compensation des transferts de compétences - Exclusion de charges nouvelles résultant de la modification de règles de portée générale
Il résulte de l'article L. 1614-1, du second alinéa de l'article L. 1614-2, du premier alinéa de l'article L. 1614-3 et de l'article L. 1614-5-1 du code général des collectivités locales (CGCT) que les règles créant des charges nouvelles pour les collectivités territoriales et impliquant une compensation par l'Etat en vertu du second alinéa de l'article L. 1614-2 du CGCT sont celles qui, tout à la fois, présentent un caractère obligatoire et sont propres aux compétences transférées. Ainsi, ne sont pas concernées par une telle compensation les charges nouvelles résultant notamment de la modification de règles de portée générale ayant une incidence financière sur l'exercice par les collectivités territoriales de leurs compétences.

Décret n° 2016-1276 du 29 septembre 2016 revalorisant le montant forfaitaire du RSA 
En instituant le revenu de solidarité active (RSA), le législateur a, d'une part, ainsi que l'a jugé le Conseil constitutionnel par sa décision n° 2011-142/145 QPC du 30 juin 2011, procédé à un transfert de compétences, au sens du quatrième alinéa de l'article 72-2 de la Constitution, en tant qu'il remplaçait le revenu minimum d'insertion et l'allocation de parent isolé et, d'autre part, à une création ou extension de compétences en tant qu'il remplaçait le revenu minimum d'activité. Toutefois, le décret n° 2016-1276 du 29 septembre 2016 a pour seul objet de revaloriser le montant forfaitaire mensuel du revenu de solidarité active pour un allocataire tel que prévu par l'article L. 262-2 du code de l'action sociale et des familles (CASF). Par suite, le Premier ministre n'a procédé ni à un transfert aux départements d'une compétence qui relevait de l'État, ni à une création ou extension de compétence. 
Il ne ressort pas des pièces du dossier que ce décret ferait peser sur les départements des charges qui, par leur ampleur, seraient de nature à dénaturer le principe de la libre administration des collectivités territoriales, en méconnaissance de l'article 72 de la Constitution.

Conseil d'État N° 409286 - 2018-02-21


 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...