// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales






TIC - Réseaux - Téléphonie

Actu - Gouvernement ouvert : la France met l'accent sur le numérique et la contribution citoyenne

Rédigé par ID CiTé le 20/04/2016



La France encourage les alliances entre l'administration et la société civile en misant sur les technologies numériques, dont les approches sont déjà mises en œuvre avec l'open data, pour bâtir un gouvernement ouvert. Cette volonté se traduit dans plusieurs engagements de son plan d'action national pour la période 2015-2017, notamment en matière de coproduction législative.

C'est un retour aux sources, dans la ville où l'impulsion a été donnée il y a plus de deux siècles. En décembre prochain, Paris accueillera le sommet mondial du Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO, en anglais Open Government Partnership), dont la France aura pris la présidence quelques semaines plus tôt.

Quatre principes déclinés dans des plans d'actions nationaux
Les 69 Etats membres du PGO adhèrent à quatre grands principes : la transparence de l'action publique, la participation citoyenne, l'intégrité de l'administration et l'utilisation des technologies numériques. Ils s'engagent, en outre, à les traduire dans des plans d'actions établis pour une durée de deux ans.

Les dosages entre ces principes et leurs traductions en termes d'engagements diffèrent significativement en fonction des cultures des pays, de leurs priorités et de leur niveau de maturité technologique. Le programme de la Côte d'Ivoire, qui vient de rejoindre le PGO, diffère de celui des Etats-Unis, du Brésil ou de la Norvège. "Avec son plan d'action 2015-2017, la France affirme sa volonté d’être à l’avant-garde en matière de gouvernement ouvert", déclare Laure de la Bretèche, secrétaire générale du SGMAP.

Le portail de la modernisation de l'action publique - 2016-04-19







 
A compter du 1er janvier 2022,
l'accès complet à la totalité

des services sera réservé
uniquement aux abonnés à
ID.Veille

  
Droits ouverts à la Collectivité ou Ets public ayant souscrit un abonnement

- Licence libre de droits et de diffusion

- Droit de rediffusion interne sans souscription supplémentaire

- Identifiants uniques multi-utilisateurs

- Accès possible sans identifiants, par adresse(s) IP mono-site ou multi-sites

- Bulletins complets quotidiens (début de matinée) et récapitulatifs hebdomadaires

- Bulletins quotidiens téléchargeables

- 58 flux RSS d'informations classées par rubriques métiers

- Archives

- Articles complets accessibles par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)

- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles

- Moteur de recherche

- Pas de publicité

- Une tarification raisonnable, simple et annuelle, sans supplément en cours d'année


Droits réservés à chaque utilisateur
- Inscription individuelle (gestion personnelle des identifiants)
- Articles complets accessibles soit par un bulletin spécifique (les titres du jour) soit par rubriques ou sources (JO, circulaires, Infos RH, Jurisprudence, Réponses ministérielles, Documents, Parlement, Actualités)
- Sélection d'articles sur un espace personnalisé
- Possibilité d'imprimer (avec modération SVP) les bulletins et articles
- Moteur de recherche
- Réception d'un bulletin sur adresse perso ou pro
- Sélection de vos infos "métiers" parmi 50 flux RSS
- Pas de publicité
- Accès gratuit à tous les services
 
Votre collectivité (ou Ets public)
n'est
 pas 
abonnée à ID.Veille
 
Bénéficiez GRATUITEMENT
d'une période d'essai

à l'ensemble des services

 

 
 
 
*Souscripteur: Collectivité territoriale ou établissement public qui souscrit une licence à ID.Veille au profit des Utilisateurs dans le cadre de l'utilisation des sites www.idcite.com  et www.idveille.fr

** Utilisateurs: personnes physiques, élus et membres du personnel du Souscripteur.
L'utilisateur peut utiliser soit les services ID.Veille, soit les services ID.Cité ou les deux en fonction de ses besoins en information, des moyens techniques utilisés et/ou du lieu de travail (télétravail...)


Comment fonctionne
l'abonnement pour une

 licence "libre de droit de diffusion"  
à www.idveille.fr ?