// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Enfance - Jeunesse

Actu - La CNIL publie 8 recommandations pour renforcer la protection des mineurs en ligne

Rédigé par ID CiTé le 10/06/2021



Actu - La CNIL publie 8 recommandations pour renforcer la protection des mineurs en ligne
la CNIL a conduit une réflexion d’ensemble sur la protection des données des mineurs. Elle publie, à l’issue de ces travaux, 8 recommandations  qui visent à apporter, au regard des enjeux sociétaux, des conseils pratiques en précisant certains aspects du cadre juridique.

Les recommandations concernent bien sûr les mineurs, mais aussi les parents et les acteurs du numérique. En outre, afin d’encourager une politique plus globale d’éducation citoyenne au numérique, la CNIL appelle les pouvoirs publics à prendre en compte ces recommandations.


Un défi sociétal majeur
Le monde numérique comporte d’incontestables opportunités pour les jeunes internautes. Ils peuvent cependant y être confrontés au cyberharcèlement , à la haine en ligne, et exposés à des contenus choquants ou inadaptés.

Leur présence en ligne, par exemple sur les réseaux sociaux et les plateformes de jeux, conduit aussi à une 
collecte massive d’informations sur leurs préférences, leur identité ou encore leurs habitudes de vie.

Ce défi sociétal peut être résumé par les trois caractéristiques suivantes :
- Des pratiques massives, autonomes et faiblement supervisées
- Des données fortement convoitées :
- Des mineurs moins conscients et plus exposés aux risques en ligne

Un nouveau paysage juridique face aux enjeux actuels
Pour faire face à ce défi, des mécanismes de protection des mineurs existent et se renforcent sous l’effet de certaines législations européennes et nationales. La protection des données personnelles peut utilement y contribuer, notamment grâce aux voies de recours qu’offre l’exercice des 
droits numériques .

La CNIL s’intéresse depuis longtemps à la protection des données des mineurs et a notamment participé à l’émergence d’un «droit à l’oubli» renforcé.

En 2018, l’entrée en application du RGPD a largement modifié le paysage juridique 
en introduisant pour la première fois, dans le droit européen de la protection des données, des dispositions spécifiques aux mineurs.

Les recommandations de la CNIL liées à la vie «en ligne» des mineurs constituent un point d’étape dans les travaux de la CNIL.

CNIL >> 
Dossier complet
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...