// ID CiTé
Veille juridique et professionnelle des Collectivités Territoriales







Outre-Mer

Actu - Outre-Mer - Les fonds structurels dans les régions ultrapériphériques

Rédigé par ID CiTé le 24/03/2021



Actu - Outre-Mer - Les fonds structurels dans les régions ultrapériphériques
Les régions ultrapériphériques (RUP) bénéficient de quatre fonds européens  structurels et d’investissement (FESI) : FEDER et FSE (au titre de la politique de cohésion économique, sociale et territoriale), FEAMP (au titre de la politique commune de la pêche et de la politique maritime intégrée), FEADER (au titre du pilier II de la Politique agricole commune).

Fonds européen de développement régional (FEDER)
Le Fonds européen de développement régional (FEDER) soutient les projets liés à l’investissement dans une perspective de croissance des économies ultramarines : recherche, innovation, gestion des déchets, tourisme, accès au TIC, préservation de l’environnement, accessibilité et transport, défense du patrimoine culturel, transition énergétique…
Les Quatre RUP disposent par ailleurs d’une allocation supplémentaire spécifique leur permettant de compenser les surcoûts liés à l’ultra-périphicité. Celle-ci permet ainsi de financer l’aide à la baisse du coût du fret pour les entreprises ultramarines.
Le FEDER  participe également à l’amélioration de l’insertion régionale des RUP en favorisant la coopération avec les pays voisins. Cette coopération se fait à travers les programmes Interreg.

Fonds social européen (FSE)
Le Fonds social européen (FSE) apporte une aide en matière d’emploi et d’inclusion sociale. Ainsi, il favorise dans les RUP la création d’emploi, les aides aux jeunes entrepreneurs, l’insertion professionnelle, la mise en place de formations adaptées au tissu économique local, la lutte contre l’échec scolaire ou le renforcement de la formation toute au long de la vie. L’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ) est également un accélérateur de projets pour les jeunes éloignés du système scolaire.

Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER)
Le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) intervient sur les problématiques agricoles, de foresterie et de développement rural. Chaque RUP possède un plan de développement rural (PDR) qui regroupe les cofinancements européens, nationaux et régionaux et comporte des mesures spécifiques.
Dans le cadre du FEADER, les RUP bénéficient également du régime 
POSEI . En raison des contraintes liées à leur éloignement et leur insularité, ces régions bénéficient de régimes spécifiques d’approvisionnement ainsi que de mesures en faveur de la production agricole locale. Les allocations perçues par les régions françaises au titre de ce programme se sont élevées à 278,41 millions d’euros par an entre 2014 et 2020.

Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP)
Le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche (FEAMP) est composé d’une enveloppe nationale et d’enveloppes régionales. Les RUP disposaient, pour le FEAMP régionalisé, de 41 millions d'euros sur la période 2014-2020. Ainsi, le FEAMP permet, par exemple, de financer l’aide à la création d’entreprise des jeunes pêcheurs, la transformation des produits issus de la pêche, la diversification de l’activité des pêcheurs, le développement de l’aquaculture ou l’amélioration des conditions de mises sur le marché des produits de la pêche… Les différentes mesures sont intégrées dans des plans de compensation des surcoûts liés à l'éloignement, regroupés par Bassin (Antilles, Guyane, Océan Indien).

Répartition des fonds pour les régions françaises
La répartition des fonds est fonction des catégories de régions. Les RUP font partie de la catégorie européenne des "régions les moins développées" du fait de leur niveau de développement économique inférieur à 75 % de la moyenne européenne, et de leur taux de chômage supérieur à la moyenne nationale. A ce titre, le taux d’intervention dans les projets est majoré et peut donc atteindre 85 %.
Tous fonds confondus, les RUP françaises ont bénéficié sur la période 2014-2020 d’un montant d’environ 4,8 milliards d’euros pour le financement de projets.

Cette enveloppe est répartie par autorité de gestion (Etat ou collectivités territoriales) :

La Réunion  : 2,11 milliards d’euros
La Guadeloupe  : 1,01 milliards d’euros dont 60 millions pour St-Martin
La Martinique  : 801 millions d’euros
La Guyane  : 608 millions d’euros
Mayotte  : 290 millions d’euros

A cela s’ajoutent 168 millions d'euros pour la coopération territoriale frontalière et des régions ultrapériphériques.

Si l'Union européenne a acté les montants du cadre financier pluriannuel, les négociations autour des fonds structurels pour la période 2021-2027 entre l'Etat et les collectivités sont actuellement en cours.


Source >> Tout l’Europe
 







Les articles les plus lus des 7 derniers jours...